Montagne: les nouvelles pistes de l’or blanc

Indispensable pour fixer l’emploi et la vie en altitude, le capital neige de nos stations azuréennes est plus que jamais chouchouté pour doper l’économie du haut-pays
 
Dans les années 60, on parlait de « neige à vendre » dans les journaux financiers, pour attirer les investisseurs. La réponse a été tellement à la hauteur de l’attente que l’on est passé d’une montagne inexploitée, « paysanne » et aux mains de quelques passionnés de ski, à un véritable territoire de conquête, souvent équipé de manière débridée, sans considérations écologiques. Ainsi est né l’or blanc, mariage de business à haute rentabilité et de production de richesse indispensable à la vitalité du haut-pays

En savoir plus….

Laisser un commentaire

onze + 17 =