Montagne : risque de chutes de pierre à cause de la chaleur

Le sommet du Mont Blanc, 4 810 mètres d’altitudes, fait rêver plus d’un alpiniste. Un défi extraordinaire pour des milliers d’entre eux chaque été, un défi toujours périlleux, et encore plus ces derniers jours. Des températures caniculaires après un déficit de neige cet hiver, les barres rocheuses sont fragilisées, notamment dans ce couloir situé sur la voie d’accès dite du Gouter : la moins technique et la plus fréquentée.

Des excursions interrompues par précaution

« Cette semaine, on avait très peu de regel la nuit. On avait un zéro degré au-dessus de 5 000. Donc c’est quand même très chaud. On a une situation qu’on avait habituellement au mois d’août ou fin juillet« , explique Pascal Chapelland, de la compagnie des guides de Saint Gervais – Les Contamines (Haute-Savoie).

Lire l’article

Laisser un commentaire

deux × trois =