Montagne – Ski – Vacances d’hiver : des prévisions encourageantes pour les semaines à venir que les récentes chutes de la neige pourraient optimiser

Les perspectives de cette nouvelle enquête menée par l’Association Nationale des Maires des Stations de Montagne et Atout France s’annoncent bonnes voire très bonnes pour les prochaines semaines, pour les vacances d’hiver mais également pour le mois de mars et le Printemps du Ski. Le taux de remplissage prévisionnel des vacances de février grimpe ainsi jusqu’à 91 % sur l’ensemble des hébergements marchands.

Des prévisions encourageantes pour les vacances d’hiver

Concernant les vacances d’hiver qui ont débuté en fin de semaine dernière pour les premiers vacanciers, les taux de remplissage prévisionnels sont encourageants : de 68 % à 91 % pour l’ensemble des hébergements. Pour les meublés et les résidences de tourisme, la perception fluctue entre hausse (stations les mieux dotées en lits et de moyenne altitude), baisse (stations d’altitude) et stabilité pour les autres, alors qu’une baisse est attendue pour les hôtels, exception faite des stations de moyenne capacité et de basse altitude.

A ce stade, les nuitées réservées montrent une progression de l’ordre de 0,4 %.

La première et la quatrième semaine de cette période offrent de très bonnes perspectives en matière de réservations alors que les deux semaines intermédiaires restent, pour le moment, en retrait. L’arrivée de la neige ces derniers jours en stations renforce l’optimisme des professionnels pour ces nouvelles vacances.

Perception des taux de réservation pour les vacances d’hiver 2016

La colonne « global » comprend tous les modes d’hébergement marchands (meublés, résidences, hôtels et autres : villages de vacances, centres sportifs, gîtes, chambres d’hôtes, etc.)

Plutôt en hausse/an passé

Plutôt stable/an passé

Plutôt en baisse/an passé

Pour Charles-Ange Ginésy, Président de l’Association Nationale des Maires des Stations de Montagne : « Ces perspectives sont une bonne nouvelle pour les professionnels et les chutes de neige récentes dans les massifs pourraient encore doper les réservations pour ces vacances d’hiver. Les vacanciers devraient répondre présents pour profiter des nombreuses activités proposées en station. La période est cruciale pour les professionnels qui, sur le terrain, travaillent au quotidien pour développer l’offre des activités attendues par les touristes en gardant une qualité d’accueil maximale. »

Un bilan disparate selon les massifs pour la période entre les vacances de Noël et les vacances d’hiver

La perception de la fréquentation de la période dite « inter-vacances n°1 » (c’est-à-dire du 2 janvier au 6 février) est plutôt positive dans les Alpes du Nord (mais assez mitigée dans les Alpes du Sud et les Vosges).

Grâce aux chutes de neige intervenues en janvier pour l’ensemble des massifs, les indices de skiabilité affichés par les stations nord-alpines et pyrénéennes demeurent plutôt satisfaisants mais les ouvertures de domaines ont été plus réduites dans les Vosges et les Alpes du Sud.

Les taux d’occupation enregistrés pour l’ensemble des hébergements marchands s’échelonnent de 37 % à 53 % en fonction de l’altitude et du niveau de capacité. Ces derniers sont orientés à la hausse pour les résidences de tourisme (hormis à moyenne altitude) et à la baisse par rapport à l’an passé pour les hôtels (hors stations de basse altitude) et les meublés (pour les stations d’altitude et les mieux dotées en lits).

Concernant le « palmarès » de la clientèle internationale, les Belges se sont massivement rendus dans les stations de moyenne et faible capacité, ainsi qu’en haute et basse altitude. Les Britanniques arrivent en tête dans les stations les mieux dotées en lits et dans celles de moyenne altitude.

Domaines Skiables de France anticipe une hausse moyenne de la fréquentation pour la période de janvier de l’ordre de 5 % ; une hausse qui a concerné tous les massifs, à l’exception notamment du massif pyrénéen pour lequel la situation est très variable d’une station à l’autre.

Concernant l’activité des magasins de sport en station (location et vente d’équipements), la FPS observe que le mois de janvier a profité principalement aux établissements implantés en stations de haute altitude et plus particulièrement en Savoie Mont Blanc. Ailleurs, le retard demeure, pour une majorité d’entreprises, supérieur à moins -20 % à la veille des vacances d’hiver.

Pour tout ce qui concerne le « para-ski », la perception est très mitigée pour les raquettes à neige, avec des perceptions de baisse sur l’ensemble des massifs, hormis les Pyrénées.

La perception est un peu meilleure pour les promenades en chiens de traineaux, jugées en hausse dans les Alpes du Nord, stables pour les Alpes du Sud et les Pyrénées et en recul dans les Vosges et les Montagnes du Jura.

Comme pour les vacances de Noël, les activités « annexes » ont plutôt bien fonctionné, entre hausse et stabilité ; c’est le cas des visites culturelles, des demandes d’animations, ainsi que les activités pour les enfants ou liées au bien-être.

Des prévisions très encourageantes pour le mois de mars

Pour la période dite « inter-vacances n°2 » qui s’étend de début mars à début avril, les taux de remplissage prévisionnels oscillent entre 19 % et 47 % pour l’ensemble des hébergements. Les taux de remplissage sont perçus à la hausse, exception faite des hôtels, pour les stations de moyenne et faible capacité en lits et celles de basse altitude.

Les nuitées prévisionnelles affichent, pour le moment, une augmentation de l’ordre 20,8 % par rapport à la saison passée. Les progressions concernent l’ensemble des hébergements enquêtés se traduisant par de très bonnes perspectives pour la période du Printemps du Ski mais aussi pour la période de l’inter-vacances n°2.

Perception des taux de réservation pour la période dite « inter-vacances n°2 »

La colonne « global » comprend tous les modes d’hébergemnt marchands (meublés, résidences, hôtels et autres : villages de vacances, centres sportifs, gîtes, chambres d’hôtes, etc.

Plutôt en hausse/an passé

Plutôt stable/an passé

Plutôt en baisse/an passé

Méthodologie de l’enquête

Cette enquête conjoncturelle a été menée par l’Association Nationale des Maires de Stations de Montagne (ANMSM) et Atout France, avec la collaboration des observatoires locaux partenaires. Sa dimension quantitative prévisionnelle est renforcée par l’exploitation des données de réservation recueillies par le bureau d’études G2A Consulting auprès des hébergeurs. Menée du 25 au 31 janvier, l’enquête a permis de recueillir des informations auprès de 55 stations adhérentes à l’ANMSM représentant 834 278 lits touristiques.

Source : Communiqué de l’Observatoire National des Stations de Montagne ANMSM – Atout France du 9 février 2016

Laisser un commentaire

2 × 3 =