Montagne suisse : De la grande ville à l’alpage

Paysage idyllique, journées interminables, boulot éreintant. Pour s’impliquer à la montagne, il faut de la résistance et de l’idéalisme, à l’instar de Christiana de Berlin, Marlene de Vienne, et Carolyn de Munich, rencontrées sur l’Alp Ludera, dans les Grisons.
Il est 5 heures. Dès que le réveil sonne, les trois femmes sautent sur leurs pieds. Christiana, la bergère, va chercher les vaches à la pâture et les pousse à l’étable. Chaque vache a sa place, son numéro et un nom.

En savoir plus….. 

Laisser un commentaire

cinq × deux =