Montagne – Un tunnel sous l’Everest pour relier la Chine et le Népal

Relier la Chine au Népal par voie ferroviaire, voilà un nouveau défi de taille, mais rien qui puisse effrayer les Chinois. Et tant qu’à faire, ils pensent creuser un tunnel sous l’Everest, rien que ça!

Après avoir investi dans la construction de routes, dans l’hydroélectricité et les télécommunications, la Chine s’intéresse à ses infrastructures ferroviaires et particulièrement celles permettant un accès plus rapide vers le Népal. Et la Chine fait rarement dans la délicatesse en matière de construction. Pour exemple, le barrage des Trois-Gorges, dans la province du Hubei, qui a demandé l’inondation de 600 km2 de terres agricoles et de forêts et le déplacement de plus de 1,8 million d’habitants (sans aide de l’État) sans oublier les conséquences sur la faune et la flore.

Cette fois, la Chine compte s’attaquer au toit du monde en perçant un tunnel sous l’Everest. On ne doute pas que ce chantier pourrait avoir un impact important sur l’environnement dans la région. Mais le pays prend rarement ce type de considérations en compte. La Campagne internationale pour le Tibet a elle aussi mis en garde contre ‘les conséquences dangereuses pour la sécurité régionale et l’écosystème fragile du plateau le plus élevé et le plus grand du monde’.

En savoir plus….

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.