Polémique : Rééquipement du SuperCouloir

Dans l’édito de mai dernier, le magazine français Vertical critiquait le rééquipement des relais dans le Supercouloir au Mont Blanc du Tacul.
L’auteur des faits, Gio Bassanini s’est exprimé dans les magazines et sur le web italien, mais n’avait pu s’exprimer en France.

Lamberto Camurri nous a écrit pour nous donner sa position :
Dans l’édito du mois de mai 2011, le magazine Vertical s’exprime sur le style de grimpe contemporain dans le Supercouloir au Mont Blanc du Tacul. Le récent remplacement des vieux pitons des relais de descente par des relais fixes, la ligne de rappel évitant la dernière section classique jusqu’au sommet, la première longueur fixe en artif sur le rocher (l’ancien départ n’existe plus), sont évoqués de manière négative. Mais… les temps changent!… et l’éditeur oublie de nombreux faits qui ont affecté cette voie depuis les premières ascensions : La voie se fait désormais en hiver (il n’y a plus assez de glace en été), donc la classique descente depuis le sommet nécessiterait dorénavant de monter les skis dans la voie. La dernière section est toujours sèche et pourrie tout comme les premières longueurs. Donc la première bande est gravie par les rochers du pilier Gervasutti (qui ne sont pas équipés), et la route est descendue en rappel.
Avec les ancrages fixes (une idée de Gio Bassanini motivée par la sécurité) les relais sont obligatoires, et donc en décalé avec de nombreuses partie de la montée
‘.

Plus d’infos sur www.camurrilamberto.it

Photo des relais du Supercouloir courtoisie de Jeff Mercier

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.