RED BULL X-ALPS : VOLER, COURIR… GAGNER !

Traverser les Alpes du nord au sud en parapente ou en trekking, c’est le défi insensé que propose Red Bull X-Alps, une compétition extrême qui permettra aux 31 athlètes sélectionnés de se surpasser tout au long des 864 kilomètres d’une compétition intense. Départ donné le 17 juillet à Salzbourg (Autriche), arrivée prévue entre douze et quatorze jours plus tard à Monaco, un concept simple : le premier arrivé a gagné !

Mais avant de rallier Monaco, les parapentiste auront vécu une course qui fait maintenant référence. Créé en 2003, Red Bull X-Alps est une aventure unique et spectaculaire qui a lieu tous les deux ans. Seuls des athlètes de très haut niveau peuvent y participer car la difficulté est phénoménale. Si les conditions de vent sont bonnes les participants volent, mais dans le cas contraire, ils doivent trekker, escalader, grimper, courir, ne pas perdre une minute de jour comme de nuit, tout en portant leur matériel. Aucune aide technique n’est autorisée, seul un assistant peut les aider pour la logistique, et leur apporter de quoi se sustenter ou se soigner.
C’est pourquoi au-delà des capacités physiques, la stratégie de course est fondamentale car les 864 kilomètres du parcours, qui passe par l’Autriche, l’Italie, la Suisse, la France et Monaco, sont ponctués par huit points de passage obligatoires sur les plus hauts sommets des Alpes dont le Mont Blanc. Il est donc important pour les athlètes de bien définir leur itinéraire et de bien gérer leur alimentation, leurs peurs, leur temps de récupération ou de sommeil. Car si un arrêt quotidien est obligatoire de 23 heures à 4 heures, les concurrents ont une liberté totale pour appréhender leur course.

Seuls deux athlètes ont franchi la ligne d’arrivée en 2009. Le Suisse Christian Maurer a détrôné son compatriote Alex Hofer, vainqueur des éditions 2005 et 2007. Lors de cette dernière édition, Maurer a parcouru 72% de la distance en vol, soit 999 kilomètres dans les airs et 380 kilomètres au sol !
Le challenge est donc de taille en 2011 pour tenter de mettre fin à la suprématie helvétique. Pour cela, les 31 compétiteurs, qui représentent 23 nationalités des 5 continents, suivent un entraînement draconien. Pour prendre la mesure de la difficulté de cette préparation, chaque participant rend compte de ses efforts sur le site www.redbullxalps.com/athletes/training.html.

Vincent Sprüngli, Philippe Barnier et Clément Latour sont les trois athlètes français qui ont décidé de relever le défi. S’ils sont d’excellents parapentistes, ils brillent également en trekking et en escalade. Ils travaillent l’endurance depuis de longs mois et seront prêts à affronter cette nature alpine qui peut se montrer autant accueillante qu’hostile. Philippe et Clément sont des nouveaux venus sur la course alors que Vincent va vivre sa troisième participation.
Ce professeur de piano qui habite à Talloires sur les rives du Lac d’Annecy a une solide expérience du parapente qu’il pratique chez lui et qui l’a emmené en Patagonie, au Népal ou dans les Dolomites. « Il faut être très bien entrainé, mais ce qui est important, un peu comme en expédition de haute montagne, c’est de bien gérer son temps de récupération par rapport à son temps d’activité. », explique Vincent Sprüngli. « Cela demande une préparation très pointue, précise et poussée, tant au niveau physique que mental. »

Red Bull X-Alps cru 2011 s’annonce exceptionnel et plus d’un million de personnes suivront l’évolution des athlètes en direct grâce au système de tracking mis en place et consultable en permanence à partir du 17 juillet sur www.redbullxalps.com 

* Plus d’informations, portrait des athlètes, détail du parcours, historique et règlement sur http://www.redbullxalps.com

Laisser un commentaire

12 − 9 =