Pourquoi l’air contient moins d’oxygène en montagne ?



Au fur et à mesure qu’on monte en altitude, vers le sommet d’une montagne, l’air contient de moins en moins d’oxygène. C’est parce que la pression de l’air diminue. En effet, jusqu’à environ 80 ou 85 km d’altitude (donc au-delà de la stratosphère), les proportions des différents composants de l’atmosphère (azote, dioxyde carbone, oxygène, etc.) ne changent pas ou peu (l’air contient toujours 21 % d’oxygène, par exemple) car l’air est assez bien brassé.

Quand la pression est plus faible, un même volume d’air contient moins de molécules, donc moins d’oxygène mais aussi moins d’azote, moins de dioxyde de carbone.

Au-dessus de 85 km d’altitude, ces proportions se modifient, à cause du poids moléculaire des composants. Les plus lourds se raréfiant plus vite que les légers. Mais même les avions ne volent pas aussi haut…



Laisser un commentaire

trois × 4 =