Pourquoi les vautours ont dépecé un corps au Pic du Midi d’Ossau dans les Pyrénées

 La présence des vautours sur le corps du randonneur espagnol retrouvé mort dimanche dans la vallée d’Ossau (64) suscite le débat.

«Le pauvre gars qui a fait une chute ce week-end au pic du Midi d’Ossau a bien été dépecé par les vautours », nous alerte un lecteur. « Détail terrible, lorsque le corps du randonneur s’est écrasé à terre, une vingtaine de vautours se sont précipités sur sa dépouille », écrivions-nous effectivement dans notre édition de lundi. Une information que ne dément pas la préfecture. « Une enquête est diligentée par le PGHM d’Oloron », annonce Frédéric Loiseau, directeur de cabinet de la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

Cette affaire n’est pas sans rappeler la mésaventure subie par quatre randonneurs en Pays Basque il y a quatre ans. Le samedi 9 juin 2007, un groupe se promenait sur le Mondarrain, sur les hauteurs d’Itxassou. Dans la descente, l’un des marcheurs s’est effondré, victime d’une rupture d’anévrisme. En attendant les secours, les randonneurs ont dû lutter contre un groupe de vautours qui tentaient de s’approcher du cadavre. Ils ont dû faire de grands gestes pour effaroucher les charognards. « Il est certain que les oiseaux auraient attaqué le corps s’il s’était retrouvé seul », avaient déclaré les camarades du défunt. L’accident de dimanche dernier prouve sans doute qu’ils n’avaient pas tort.

En savoir plus….

Laisser un commentaire

vingt + 13 =