La fréquentation des refuges de montagne du Pays des Ecrins en augmentation

Le Pays des Ecrins, dans le département des Hautes-Alpes, est un territoire regroupant deux stations de ski, Puy Saint-Vincent et Pelvoux-Vallouise, ainsi que 4 sites d’activités de pleine nature. Situé au cœur du Parc des Ecrins, il est également le deuxième site d’alpinisme en France. Paysages de haute montagne et stations villages se côtoient pour le bonheur de tous les amoureux d’espaces emprunts de traditions et de chaleur.

Des sommets qui dépassent les 4000 m d’altitude (le Dôme des Ecrins, la Barre des Ecrins, le Pelvoux), des glaciers (le Glacier Blanc, le Glacier Noir)… confèrent à ce territoire un caractère spécifique, une ambiance haute-montagne faite de témoignages, d’histoires de tranches de vie des guides de haute-montagne qui ont contribuent à développer le tourisme dans le Pays des Ecrins. Deuxième centre d’alpinisme français c’est pour son environnement et ses paysages glaciaires que le Pays des Ecrins est réputé dans le milieu de la haute-montagne.

Une dynamique haute montagne
Depuis deux années maintenant, l’Office du Tourisme du Pays des Ecrins renouvelle la dynamique menée en faveur de la haute montagne été comme hiver qui caractérise ce territoire. En effet, des événements très identitaires de la haute montagne ont été maintenus ou développés : L’Ice Climbing Ecrins, la Coupe du Monde de Ski Alpinisme et cet hiver les Championnats d’Europe de ski alpinisme.

En outre des topo-guides ont été publiés, disponibles gratuitement dans les points accueil  des offices du tourisme et envoyés régulièrement aux clubs CAF et FFME.
C’est ainsi qu’un topo-guide sur les courses de hautes montagne et sur la randonnée hivernale en ski sont édités.

Depuis 2010, en complément des sites internet dédiés ont été créés :


L’ensemble de ce dispositif est complété depuis 2 saisons par une alimentation très régulière des sites internet identitaires liés à la haute Montagne et au ski de rando.

Cet été 2011, a également vu le redémarrage de la communication sur les magazines spécialisés haute Montagne, ce dispositif sera renforcé pour l’hiver qui arrive.

Force est de constater que cette stratégie est payante puisque cet été la fréquentation des refuges implantés sur le territoire du Pays des Ecrins a connu une belle augmentation, alors que sur la plupart des sites de haute montagne, elle stagne voire diminue.

 +6% pour le Refuge des Ecrins (fréquentation identique à 2007)
+4% pour le Refuge du Glacier Blanc
+7% pour le Refuge du  Pelvoux
+9% pour le Refuge du sélé

Cette augmentation est également liée à la mobilisation des gardiens de refuge qui ont su développer un accueil plus adapté aux nouvelles demandes de la clientèle, citons pour exemple la création du musée du Refuge Lemercier ancien refuge du Pelvoux et les animations organisées pour les familles au Refuge des Bans.

 

Photo : Refuges des Ecrins (Pelvoux-Pays des Ecrins)

ad NCV

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/6f7a26ffab24db51e03c89870151ed91/kairn/wp-content/themes/Newspaper_kairn/includes/wp_booster/td_block.php on line 353

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.