Présentation du REX, nouvel outil « sécurité » de la FFME

Le REX – ou Retour d’Expérience – est un outil en ligne développé par la FFME, permettant

aux pratiquants de partager leurs expériences positives ou négatives avec l’ensemble de la

communauté. Le dispositif est d’ores et déjà disponible sur le site internet de la fédération.

Son objectif ? Collecter des informations sur les incidents et accidents qui se sont déroulés

dans la pratique des activités promues par la fédération. Pour que chacun apprenne des erreurs

des autres. Mais pas seulement :

« L’idée est de mettre en place un retour d’expérience au sens le plus large », présente Sylvie

Viens, responsable – notamment – des aspects liés à la sécurité à la FFME. « Le REX permet

de partager des expériences positives ou négatives avec toute la communauté, en racontant

son aventure accompagnée de commentaires et de ce que l’on en a retiré. »

En club, en pratique individuelle, un incident, un presque accident, un accident survient. Le

pratiquant subit une violence, une discrimination. Ou au contraire, ses bonnes pratiques

améliorent la sécurité, et inspirent la communauté. Avec le REX, partagez son expérience

avec l’ensemble des pratiquants des disciplines encadrées par la FFME est désormais possible.

Et très facile.

Comment ça marche ? Sur la page d’accueil du site de la FFME, on trouve d’or et déjà un

renvoi vers le dispositif, le bouton vert et rouge « REX ». Il suffit de cliquer et de se laisser

guider.

Le dispositif fonctionne via une interface qui permet à l’utilisateur de partager en quelques

minutes les détails d’un événement, en répondant à un questionnaire. Il est alors validé et mis

en ligne par un modérateur.

Bien évidemment, le REX propose aussi à tous les pratiquants de consulter les rapports déjà

enregistrés. Grâce au moteur de recherche, il est possible de filtrer ces retours par activité

(escalade, alpinisme, canyonisme…), mais aussi par catégorie d’événements (accidents,

bonnes pratiques, incivilités…).

« Tout cela part d’une démarche volontaire du pratiquant Nos objectif sont avant tout

d’améliorer la sécurité en détectant les défaillances, les faiblesses, les erreurs, les problèmes

sur un lieu d’activité et en mettant en lumière les points positifs, les bonnes pratiques, mais

également de mieux s’engager dans la citoyenneté par une meilleure connaissance des

comportements contraires à nos valeurs », conclut Sylvie Viens.

Parce que sécurité dans la pratique et citoyenneté font partie des grandes missions de la FFME.

Toutes les informations sur la page de la FFME

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.