Pyrénées ? Canigou ? Montagne : Quand une attaque de chiens transforme une randonnée en cauchemar

Le site Web U-Trail – Tout le Trail rapporte un fait assez peu courant d’une attaque de chiens errants dont voici le récit :

« Plusieurs randonneurs auraient été attaqués par trois chiens errants, tandis qu’ils descendaient du massif du Canigou.

« La mésaventure a eu lieu ce samedi, sur le GR.10, dans les Pyrénées-Orientales, à proximité du refuge de Batére. Les randonneurs étaient des Suédois et parmi eux se trouvait une journaliste de l’Agence « Press » qui effectuait un reportage sur les randonnées pyrénéennes. Elle aurait été mordue à la cuisse.Un fois soignée, elle est vite retournée en Suède. Il est presque certain que son mésaventure ne lui laissera pas une bonne image du GR.10 entre Batère à Arles-sur-Tech dans son papier pour l’agence « Press ».

« Jocob Schulze, l’une des victimes a expliqué qu’alors qu’ils randonnaient, ils sont tombés nez à nez avec trois chiens, deux chiens des Pyrénées et un Berger allemand. Ils ont dans un premier temps essayé de les ignorer en continuant leur chemin mais l’un des chiens des Pyrénées a sauté sur la journaliste, la mordant sérieusement à la cuisse.

« Après 50 mètres de course, les chiens ont abandonné et ont laissé filer les marcheurs. Ils sont alors partis dans un cabinet médical et ont préféré écourter leur périple et leurs vacances pour retourner prudemment en Suède, dès ce dimanche ».

S’agit-il de chiens errants ou de chiens en divagation c’est à dire ayant échappé à la vigilance de leurs propriétaires ? La question peut-être posée.….

En effet, il est souvent question des chiens errants causant des prédations dans les troupeaux des estives pyrénéennes. Les défenseurs de l’ours prétendent même qu’ils causent plus de dégâts que l’ours mais que personne n’en parle. Stupidité totale et manifestation propagandiste mensongère sans précédent. Les chiens errants sont pratiquement inexistants en France. Il s’agit surtout de chiens en divagation ayant échappé à la surveillance de leur maître pour des raisons diverses. Combien de victimes de ces chiens en divagation ? Impossible de le savoir puisqu’il n’existe aucune statistique. Seule une évaluation scientifique peut être référente comme celle du CERPAM évidemment contestée par les pro-loups et ours puisqu’elle ne cadre pas avec leur propagande qui ne repose sur aucune référence de quelque nature que ce soit.

Qu’est-ce qu’un chien errant ?

Par contre, des attaques de chiens de protection sur des randonneurs sont nombreuses du fait, pour les éleveurs, d’être dans l’obligation de respecter ces mesures afin d’être indemnisés des prédations de loups. Dans ce cas le chien de protection Patou / Berger des Pyrénées ou autre n’est pas en situation d’errance ou de divagation mais de travail. Il protège le troupeau de tout intrus qu’il s’agisse d’un randonneur, d’un ours, d’un loup, d’un chien ou d’un renard.

Conduite à tenir face à un chien de protection

Dans ce récit ci-dessus nous manquons de précisions pour apprécier. Mis il est assez peu probable qu’il s’agisse de chiens errants. Ce secteur des Pyrénées est soumis à la présence du loup. Il faudra bien un jour que les randonneurs comprennent que les éleveurs / bergers ne sont pas les seuls à devoir en subir les conséquences et les obligations et qu’ils devront eux aussi s’adapter à la situation par une formation à l’approche des chiens de protection et des troupeaux d’ovins, caprins, équin et bovins sous surveillance ou non.

En savoir plus…..

Les chiens errants et en divagation dans les estives

Le chien de protection des troupeaux

Chiens de protection des troupeaux et conflits avec les usagers de loisir de la montagne : randonneurs, touristes, cyclistes, vtt….

Laisser un commentaire

trois × un =