Quand l’escalade entre en bourse

Alors que les marchés financiers restent chahutés, le spécialiste tricolore des équipements sportifs et de loisir Abeo s’apprête à faire ses premiers pas en Bourse. Une société qui ne manque pas d’atouts.

Le fabricant français d’équipements de sport et de loisir pour professionnels Abeo va bientôt débarquer à la Bourse de Paris. A cet effet, il permet aux investisseurs de souscrire des actions nouvelles d’ici le 5 octobre (20h sur Internet, 17h au guichet), avec un début des négociations le 11 octobre. La fourchette de prix indicative est de 15,95 à 21,55 euros.

Une success story

En seulement 14 ans, le groupe est devenu un acteur majeur d’un marché porteur de 5 milliards d’euros, grâce à l’acquisition et au développement de marques fortes. Le rachat, en 2014, du hollandais Janssen-Fritsen, un concurrent majeur dans les équipements de gymnastique, lui a donné une taille critique et a accéléré son développement à l’international (qui représente désormais 66% des ventes). Présent dans 100 pays, Abeo a réalisé un chiffre d’affaires de 148 millions d’euros sur l’exercice écoulé. Particulièrement dynamique, il affiche une croissance moyenne de 28% par an (+7% hors acquisitions) depuis 2012.

Le seul acteur mondial à proposer une offre globale dans le sport, l’escalade et les vestiaires

L’offre d’Abeo va des agrès de gymnastique et tapis de réception aux équipements d’éducation physique et de sports collectifs, en passant par les murs artificiels d’escalade, les centres d’escalade et de loisirs, l’aménagement de vestiaires et la maintenance d’équipements… Le groupe compte 18.000 clients actifs : clubs de sport spécialisés, centres et parcs de loisirs, organismes scolaires, collectivités locales, professionnels du bâtiment…

Lire l’article

ad NCV

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/6f7a26ffab24db51e03c89870151ed91/kairn/wp-content/themes/Newspaper_kairn/includes/wp_booster/td_block.php on line 353

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.