Randonnée en montagne dans les Alpes du Sud : Un nouveau topoguide pour découvrir le Parc national du Mercantour… à pied !

Massif à la nature préservée, entre mer et montagne, le Parc national du Mercantour propose un caractère original au gré de ses paysages alpins à l’accent méditerranéen. Un des paradis du randonneur avec des sommets de plus de 3000 m d’altitude, des vallées échancrées abritant des villages montagnards dont, malheureusement, les traditions tendent à se perdre, des chapelets de lacs dans leur écrin minéral, des oliveraies ensoleillées tournées vers la Méditerranée…

Le Parc national du Mercantour offre encore, et pour combien de temps, une variété de paysages, de plantes et d’animaux. Pour valoriser cette spécificité, le Parc national du Mercantour est candidat, avec cinq partenaires italiens, pour défendre le classement des « Alpes de la Mer » au Patrimoine Mondial de l’Humanité de l’UNESCO.

Un topoguide pour 24 itinéraires

Co?édité par la Fédération française de la randonnée pédestre (FFRandonnée) et le Parc national du Mercantour, ce nouveau topoguide propose un tour d’ensemble des plus beaux sites du Parc, sélectionnés en fonction de leur grand intérêt patrimonial et de leur nécessité de protection. 24 itinéraires de promenade et de randonnée de tous niveaux (de 1h à 3j de marche) vous ouvrent les portes d’un territoire d’exception : s’étendant autour de 6 vallées entre Alpes?Maritimes et Alpes?de?Haute?Provence, pour une journée, un week?end ou plus, le Mercantour se laisse apprivoiser… à pied !

Un parc national à visiter maintenant

Lorsque nous évoquons le Parc National du Mercantour, nous ne pouvons pas occulter le loup et ses problématiques. Elément incontestable de la biodiversité il n’en est pas pour autant indispensable. La biodiversité consécutive à la diversité des paysages qui se sont créés au cours des millénaires grâce aux hommes et leurs bêtes est en cours d’appauvrissement dû à un exode rural accéléré et amplifié avec un gros risque de non-retour du fait de la vie pastorale impossible au cœur du parc national. Conséquence : ensauvagement des espaces, conquête forestière, abandon des espaces ouverts, des pelouses alpines et des estives, villages perdant leur âme traditionnelle montagnarde au profit de résidences secondaires et disparition les cultures en terrasse. Il reste encore, pour quelques années seulement si rien n’est fait, quelques aspects de cette culture montagnarde qui s’est imposée au cours des millénaires. C’est maintenant qu’il faut aller visiter et découvrir ces vallées. Dans moins de 10 ans ce sera trop tard.

Bonne randonnée et bonnes découvertes des montagnes et des vallées du Mercantour

ad NCV

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/6f7a26ffab24db51e03c89870151ed91/kairn/wp-content/themes/Newspaper_kairn/includes/wp_booster/td_block.php on line 353

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.