Rappel à l’ordre pour des restaurants d’altitude

Jeudi soir, à la demande du préfet de la Haute-Savoie et du parquet de Bonneville, des gendarmes de la compagnie de Chamonix, des agents de la DDTT (Direction départementale des territoires) et techniciens de l’ ONCFS (Office national de la chasse et de la faune sauvage) ont fait la tournée des restaurants d’altitude du secteur de la Côte 2000 (Megève) et des Bachais (Combloux). Objectif : faire la chasse aux transports des clients, de la station vers les sommets, par motoneiges et autres chenillettes.

Au « tableau de chasse » des contrôleurs assermentés, deux restaurateurs comblorans et un établissement mégevan épinglés. Chacun se voyait sanctionné par une contravention de 5e classe, soit une amende maximale de 1500 € (le procureur devra statuer sur le coût effectif de la contravention). Notons que 15 jours plus tôt, le troisième restaurant d’altitude de Combloux, utilisant lui aussi des engins mécaniques pour acheminer ses clients depuis la station, avait été verbalisé pour les mêmes raisons.

Le capitaine Louvat, second de la compagnie de gendarmerie de Chamonix, rappelle l’interdiction formelle de ces transports de clients par engins mécaniques. Une interdiction qui se justifie par la gêne causée dans un milieu naturel fragilisé par l’hiver, mais aussi par le fait que les mêmes clients, repus après un repas parfois bien arrosé, redescendent dans la station en luge ou en ski. Une « cerise sur le gâteau » pour les consommateurs qui – hélas trop souvent – se termine parfois sur un accident.

Plus d’infos

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.