Record de vitesse de la trilogie Salbit établi par Yannick Glatthard et Simon Wahli

Les alpinistes suisses Yannick Glatthard et Simon Wahli ont gravi l’arête ouest, sud et est du Salbitschijen en un temps record sans précédent de 5 heures et 53 minutes. Le précédent meilleur temps connu avait été établi en juillet 2023 par Dani Arnold qui avait gravi les trois crêtes en solo en 9 heures et 36 minutes.

Le Salbitschijen, avec ses trois crêtes, fascine les grimpeurs bien au-delà des frontières suisses. Pour la plupart, c’est déjà un exploit satisfaisant de s’attaquer à l’une des trois crêtes en une journée, en particulier la plus longue et la plus difficile, l’arête ouest. Au total, les crêtes comprennent environ 70 longueurs et plus de 1 500 mètres de dénivelé positif, s’étendant sur des tours et des selles abruptes dans différentes directions. Il n’est pas surprenant qu’historiquement, les meilleurs grimpeurs du monde réalisent l’ascension rapide de toutes les crêtes en une seule fois. En juillet 2023, Dani Arnold a établi le record le plus récent et a gravi les trois en 9 heures et 36 minutes. Les exploits du guide de montagne suisse ont incité Yannick Glatthard et Simon Wahli à tester leurs compétences sur le même terrain. Mais ils avaient la vision d’y parvenir en équipe. « Nous savions, grâce aux ascensions précédentes, que nous travaillions bien en équipe, en matière d’efficacité et de rapidité. La trilogie Salbit était le projet parfait pour tester ces compétences. »

Wahli, lui-même guide de montagne, connaissait la région puisqu’il avait gravi ces classiques alpines avec des clients et des amis, tandis que les crêtes représentaient un territoire inconnu pour Glatthard. Ils ont décidé de se lancer dans un essai à sec les 2 et 3 octobre pour déterminer si un nouveau record d’équipe était réaliste.

Le lundi 2 octobre, le duo a escaladé l’arête est, rappelé la face sud, traversé jusqu’à une selle appelée « Zahnscharte » et gravi la partie supérieure de l’arête sud. La journée du mardi 3 octobre a été consacrée à l’arête ouest du Salbit, la plus exigeante des trois en termes de difficulté, de longueur et de technicité. Juste après, ils gravissent la partie basse de l’arête sud. Pour les sections les plus difficiles, l’équipe a opté pour la technique et la stratégie afin de maximiser la vitesse et la sécurité le jour de l’action. Après le test, ils se sentaient tous les deux pleinement en confiance. Le timing était parfait pour de bonnes raisons : octobre est généralement un mois où très peu de grimpeurs s’engagent sur ces longues crêtes. De plus, les prévisions météorologiques étaient stables et tous deux se sentaient en forme et prêts après les nombreuses journées d’escalade de l’été et de l’automne.

Glatthard et Wahli se sont rendus au refuge Salbit le 5 octobre dans le but de gravir les trois crêtes le lendemain le plus vite possible. « Dans la cabane, tout le monde connaissait notre projet », expliquent-ils, « mais personne ne parlait de rien. Et pourtant, nous avons ressenti tellement de soutien et d’énergie positive que nous avons pu démarrer notre projet dans les meilleures conditions possibles. »

L’équipe a quitté le refuge à 7h55 pour s’attaquer en premier à l’arête ouest après 40 minutes de montée. Ils gravirent simultanément la crête avec ses six tours et changeèrent de tête sur les selles. Quiconque a déjà gravi une crête sait à quel point la manipulation de la corde détermine la réussite ou la rupture et, en fin de compte, le temps nécessaire à l’ascension. La tactique d’escalade simultanée et d’échange de pistes leur a permis d’avancer rapidement et efficacement. Lorsque l’un était au bout du chemin et naviguait à travers les crêtes, l’autre pouvait récupérer mentalement et simplement suivre la corde. Après 1 heure et 52 minutes, ils ont atteint l’aiguille sommitale et ont donc été la première équipe à gravir la crête en moins de 2 heures.

Ils descendirent rapidement en rappel par la face sud pour atteindre la selle de l’arête sud appelée Zahnscharte. De là, deux autres rappels et une courte marche menaient au début de la deuxième crête. Encore une fois, ils ont utilisé la même tactique d’escalade simultanée, Wahli menant à Zahnscharte et Glatthard menant les longueurs restantes jusqu’à l’aiguille du sommet. Ils ont laissé une corde sur le dessus de l’aiguille pour gagner du temps car ils prévoyaient de gravir l’arête Est sans corde, sauf pour la section la plus difficile. Pour gravir le même parcours que le détenteur du record, ils ont opté pour le départ classique de l’arête, situé légèrement plus haut que le direct.

Vers la fin de l’arête est, Glatthard commençait à se sentir épuisé, tandis que Wahli savait qu’il devrait faire de son mieux pour la descente. L’équipe a exploité ses forces individuelles sur le tout dernier kilomètre grâce à un travail d’équipe intelligent : Wahli est plus rapide en montée, tandis que Glatthard est plus rapide en descente. « Si l’un de nous se sentait épuisé, l’énergie de l’autre le soulevait. L’un de nous était toujours en forme et pouvait motiver l’autre. »

Après une course pleine d’émotions sur les éboulis, à 13 h 48, Glatthard et Wahli étaient tous deux de retour au refuge. Heureux d’être de retour, ils ont fait un selfie pour enregistrer l’heure. Ils avaient gravi les trois crêtes en 5 heures et 53 minutes depuis le refuge Salbit comme départ et arrivée et avaient ainsi établi un nouveau record de vitesse.

Salbitschijen, Yannick Glatthard, Simon Wahli - Yannick Glatthard et Simon Wahli établissent le record de vitesse de la trilogie Salbit en 5 heures et 53 minutes le 6 octobre 2023Salbitschijen, Yannick Glatthard, Simon Wahli - Yannick Glatthard et Simon Wahli établissent le record de vitesse de la trilogie Salbit en 5 heures et 53 minutes le 6 octobre 2023Salbitschijen, Yannick Glatthard, Simon Wahli - Yannick Glatthard et Simon Wahli établissent le record de vitesse de la trilogie Salbit en 5 heures et 53 minutes le 6 octobre 2023Salbitschijen, Yannick Glatthard, Simon Wahli - Yannick Glatthard et Simon Wahli établissent le record de vitesse de la trilogie Salbit en 5 heures et 53 minutes le 6 octobre 2023Salbitschijen, Yannick Glatthard, Simon Wahli - Yannick Glatthard et Simon Wahli établissent le record de vitesse de la trilogie Salbit en 5 heures et 53 minutes le 6 octobre 2023Salbitschijen, Yannick Glatthard, Simon Wahli - Yannick Glatthard et Simon Wahli établissent le record de vitesse de la trilogie Salbit en 5 heures et 53 minutes le 6 octobre 2023

Laisser un commentaire

onze − 8 =