Sécurité en cause ou règlement de comptes à Niort ?

Il aura suffit d’un mousqueton non doublé et mal vissé pour que le club local se fasse mettre à la porte du mur de l’Acclameur.

Sécurité : un manquement aux règles en cause

Il est reproché à l’encadrant diplômé d’État du club Vertiges de ne pas avoir respecté les règles de sécurité édictées par la fédération française d’escalade. En l’espèce, un mousqueton n’était pas suffisamment vissé et il en aurait fallu deux au lieu d’un.

Selon la salle, il ne s’agît pas du premier manquement à la sécurité relevé.  « Il y a des règles et ce ne sont pas des détails car c’est de l’escalade et pas du ping-pong », tente de justifier la So Space. « Surtout qu’il y a eu des précédents, qu’il a été signifié par voie de justice au club que plus aucune chance ne serait accordée en cas de nouveau manquement. Cette fois, on y est, on les avait prévenus ! Nous ne voulons pas prendre le risque de voir un pratiquant chuter au pied du mur. »

Pour la présidente du club, il s’agît plus d’un réglement de comptes suite aux critiques émises publiquement quand aux tarifs pratiqués par la salle pour permettre au club d’y accéder.

Si la mauvaise presse était le souci principal, on peut douter aujourd’hui du résultat d’une action aussi drastique.

Par ailleurs il suffit de passer 10 minutes sur n’importe quel mur d’escalade pour voir quelques erreurs de sécurité. Celle-ci ne sont que rarement volontaires et sont peu accidentogènes du fait de la redondance des mesures de sécurité.

Plus d’infos

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.