Reste-t-il encore des sommets vierges à conquérir ?

414 des 1 300 sommets himalayens du Népal sont désormais accessibles aux grimpeurs, mais ce nouveau terrain de jeu n’est pas à la portée de tous.

En mai 2014, le ministère du Tourisme népalais ouvrait 104 nouveaux sommets, jamais conquis, aux grimpeurs du monde entier. Une décision sans précédent, prise à l’époque pour booster les revenus liés à l’alpinisme, après la terrible avalanche qui avait ravagé la voie normale de l’Everest en avril 2014 et tué 16 guides. Ce fut l’accident le plus meurtrier sur la plus haute montagne du monde, jusqu’au terrible séisme qui a ravagé le Népal et le camp de base de l’Everest, il y a tout juste un an, au printemps 2015.

A lire

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.