Résumé de la saison dans les Andes du Pérou

Le site méxicain Montanismo.org propose un résumé des activités marquantes de la saison 2009 au Pérou.
On y retrouve :

– En février 2009, Beto Pinto, Steven Fuentes, Roger Lliuya et Darío Yucra, de l’école de guides du Pérou (AGMP-CEAM), pour une nouvelle voie en face Sud Ouest du nevado Paccha (5550m)  metros), dans la peu fréquentée Cordillera Centrale De Los Andes, à l’Est de Lima. La voie s’appelle ‘Last Inca’ (400 metros MD+, 6a, 65 a 90º).

– En mai 2009, les francçais Jean Francois Fillot, Sylvain Mellet et Nicolas Wirshing, sur le nevado Ticlla (5,897), dans la cordillère encore plus isolée de Yauyos pour une nouvelle voie côtée D et une descente à ski (Sylvain y Nicolas), par la face Est avec des pentes à 50/55° sur 500m.


– En juin 2009, le péruvien Christian Stoll Dávila, et l’américain Mark Smiley, sont partis pour la face Nord du Huascarán Nord dans le secteur Llanganuco du Parque Nacional Huascarán. Leur nouvelle voie suit en grande partie la voie Paragot (1966) et Italienne (1974), et leur a demandé 6 jours en paroi avec des dangers objectifs importants et des zones très techniques en glace. Il s’agît d’une variante au début et avant la sortie sur l’arête italienne. Descente par la voie normale. 

– Toujours en juin, dans la cordillère de Huayhuash, les basques Mikel Bonilla et Aitor Avendaño, ont ouvert une nouvelle ligne directe sur le Puscanturpa (5,330) baptisée Barne Sua (750 m, 7a+ , 6c obl.), du 27 au 29 juin.  de Junio. Les dernières longueurs rejoignent la voie Macanota par laquelle s’est effectuée la descente.


– Tras una prolongada estancia por los Andes de Bolivia, los escaladores  Jeff Gouzer (Francia) y Kiefan Morel (Suiza), realizan una serie de ascensos notables, además de rutas clásicas,  en las cordilleras Blanca y Huayhuash durante el mes de julio. Ranrapalca por la cara noreste (6,162), Huascarán sur por El Escudo (6,768), Jirishanca (6,126) vía Cassin e intento de una variante a la misma montaña entre la vía Americana-Británica. Realizan además otro intento a la cara oeste del Yerupajá (6,634), que desde el 2001 no ha podido ser hollada por expediciones deportivas.

– Après un séjour prolongé dans les Andes boliviennes, le français Jeff Gouzer et le suisse Kiefan Morel ont réalisé une série d’ascension remarquables en plus d’ascension classiques, dans, la cordillère Blanche et Huayhuash en juillet 2009. Ranrapalca (6162m) par la face Nord Ouest, Huascarán Sud (6768m) par El Escudo, Jirishanca (6126m) par la voie Cassin et  tentative de variante sur cette même montagne entre la voie américaine/britannique. Ascension à la face Ouest du Yerupajá (6634m), qui n’avait pas été gravit depuis 2001.

–  Sur le Pucaraju (5322m),les américains Nate Farr et Marcus Donaldson (EUA) ont réalisé ce qui semble être un nouvel itinéraire en face Sud-Ouest : ‘Juego de reyes‘ (300 m. TD+,WI4,M6.5.8).

– Sur El Pisco (5752m), montagne la plus gravie de la Cordillère Blanche Blanca, Beto Pinto et la française Sophie Dennis, ont réalisé une varante de la voie francaise de 1977 en face Sud, réalisant une traversée pour éviter les séracs suspendus sous l’arète.
Ils se sont ensuite rendus sur l’Artesonraju (6034m), qui fin 2008 avait connu un effondrement énorme en face Sud Ouest. Ils ont effectué l’ascension par la face Nord Ouest dans une neige instable avec de gros risques d’avalanches et des crevasses énormes.

– Eloy et Octavio Salazar Obregón,en compagnie de Eric Albino, sont passés en style alpin léger par l’extrême face Sud du Ranrapalca (6162m), en zone centrale del Parque Nacional Huascarán.En 29h le 26 août, ils ont parcouru les 850m de cette face peu gravie surmontant des difficultées de ED, 50 à 90/95° en mixte, neige et glace. Ils n’ont pas fait de relais optant pour une technique originale permettant de grimper et d’assurer en même temps; La descente a été effectuée par la face Est en deux rappels et en marchant dans des pentes de 55°. En entraînement, ils avaient réalisé une variante de plusieurs voies en face Ouest du Churup (5495m). 

– L’autrichien Mark Pelusi et l’allemand Arne Bergau, ont également été très actifs en Cordillère Blanche : le Nevado Ulta par la face Nord Ouest (ED) , le Huandoy Est par la face Sud (TD) et le Huandoy Nord par la face Est (D+).


– Enfin, le 16 août, lors du cours de guide du Pérou (AGMP), Beto Pinto et Eric Albino, ont ouvert sur l’Urus Central (5495m) ‘El vuelo del Inca‘ (MD+, 6a, II, M5, 70-90°, 360m). Lors de la même formation, un groupe de 22 personnes (guides et élèves) ont fait la première ascension nationale du Palcaraju (6274m). .

Il est important de mentionner que malgré la réglementation qui oblige a passer par une agence de voyage et des guides locaux pour tout ce qui se trouve en Cordillère Blanche et dans le Parque Nacional Huascarán, la réglementation n’est pas appliquée.
Pour entrer de manière libre, il suffit de se présenter au bureau du Parque Nacional Huascarán pour acheter un permis d’entrée et prouver que l’activité sera clairement sportive. En réalité cette preuve n’est même pas nécessaire car les gardes du parc de tous les secteurs surveillent cela et autorise l’entrée d’expédition indépendantes à partir du moment ou la taxe d’entrée dans le parc est effectuée.

Source : Beto Pinto, Christian Stoll, Sylvain Mellet, Octavio y Eloy Salazar et le “Libro Rojo” de la maison des guides de Huaraz (Asociación de guías de montaña de Perú).
Sergio Ramírez Carrascal

http://www.nuestramontana.com/
Photo : el Urus

Laisser un commentaire

un + quatre =