Schumi, un homme comme les autres

La saison de ski vient à peine de commencer que déjà le tragique bilan des victimes de ski hors piste s’alourdi.

Le risque d’avalanche est très élevé et nécessite la plus grande prudence ! Les préfectures n’ont de cesse de le rappeler. Et bien entendu, nous allons avoir droit à la traditionnelle litanie sur l’imprudence des skieurs.

Oui mais voilà qu’une star internationale de l’automobile est victime d’un accident de ski hors piste. Là, la presse suit heure par heure l’évolution de son état de santé ! Visiblement, Schumi n’est pas un skieur comme les autres. Et pourtant, il a été victime d’une banale chute. Imprudent Michaël ? D’un tel sportif c’est peu probable… En coureur averti, il avait les protections nécessaires, n’était pas seul… Bref, Schumi est un homme comme les autres. Souhaitons que l’histoire se termine bien.

La préfecture de Savoie a mis en garde dimanche contre les risques liés à la pratique du ski hors piste après le décès de deux skieurs en deux jours. C’est également dans ce département, à la station de Méribel, que l’ancien champion de Formule 1 Michael Schumacher a fait une grave chute en skiant hors piste. <BTN_NOIMPR>

«Il est rappelé aux skieurs et à l’ensemble des usagers de la montagne qu’il est impératif de suivre les recommandations édictées par les services de sécurité et des pistes et les professionnels de la montagne dans les stations de ski», insiste la préfecture dans un communiqué.

Tous ces interlocuteurs sont à même de renseigner les skieurs «sur les conditions météo et l’enneigement, les risques liés à la pratique du ski hors-piste dans leur domaine, le matériel de sécurité indispensable, et la nécessité d’être accompagné le cas échéant».

Pour calmer les plus inconscients, la préfecture met en avant le décès d’un skieur de 31 ans dimanche à Val-Thorens et celui d’un adolescent de 16 ans samedi à Saint-François-Longchamps (Le Parisien). Tous les deux évoluaient en hors-piste.

Attention aux avalanches !

Outre ces deux accidents mortels, plusieurs avalanches et coulées se sont déclenchées ces quatre derniers jours (La Plagne, Courchevel, Valfréjus, La Norma, Celliers, Valmorel…), toutes hors piste, suite à des chutes de neige accompagnées de vents forts.

La préfecture ajoute que «ces couches de neige récentes, encore peu stabilisées, maintiennent un risque de départ spontané d’avalanche et surtout un fort risque de déclencher une avalanche à ski». Pour la sécurité de tous, la préfecture recommande d’être «vigilants» et de suivre «strictement les recommandations du service de sécurité et des pistes des stations».

L’Allemand Michael Schumacher, 44 ans, a été victime d’un accident de ski dimanche matin à Méribel sur le domaine des Trois Vallées (Savoie). Accompagné de son fils de 14 ans, le septuple champion du monde de F1, qui possède une résidence dans la station, skiait casqué sur un secteur hors piste lorsqu’il a lourdement chuté contre un rocher.

A l’arrivée des secours, «il était conscient mais un peu agité», avait précisé en fin de journée le directeur de la station de Méribel, Christophe Gernigon-Lecomte. Transporté en hélicoptère vers l’hôpital de Moutiers (Savoie), il a ensuite été transféré à l’hôpital de Grenoble (Isère). En fin d’après-midi, une voiture de la gendarmerie a déposé le professeur Gérard Saillant, de l’Institut du cerveau, à l’hôpital de Grenoble. Cet ancien chef de service orthopédique et traumatologique de la Pitié-Salpêtrière à Paris dirige aujourd’hui l’Institut du cerveau et de la moelle épinière (ICM).

Et voilà, c’est parti pour les communiqués et rumeurs en tout genre… à suivre sur cette page du journal Le Parisien qui s’est déjà bien allongé depuis la rédaction de cet article !

Exemple :

11h02. Pas de pronostic sur les chances de survie. «On ne peut pas se prononcer sur le devenir de Michael Schumacher», annonce Jean-François Paye.

11 heures. Une seule opération. Schumacher «n’a été opéré qu’une seule fois. Pour l’instant on ne parle pas de séquelles. On travaille heure par heure», déclare Jean-François Payen, chef du service anesthésie-réanimation du CHU de Grenoble.

10h57. «Situation critique». Michael Schumacher «reste dans une situation critique» selon les médecins de Grenoble.

10h55. Le point presse a finalement lieu. Médecins et direction de l’hôpital se présentent face aux médias.

10h30. La famille à la place des médecins ? RMC Sport annonce que c’est la famille, et non des médecins, qui devrait s’adresser aux médias dans la journée.

9h40. Bild parle aussi d’une nouvelle opération. Le site du journal allemand «Bild» affirme lui aussi que Schumacher a été opéré une nouvelle fois dans la nuit. Bild annonce que l’état du champion allemand «s’est aggravé».

9h30. Une nouvelle opération ? Le site du quotidien «le Dauphiné» annonce que Schumacher aurait subi une deuxième opération cette nuit.

9h20. «Bats-toi !». Le site du journal allemand «Bild» consacre un dossier à l’accident de Schumacher. En grosses lettres, il exhorte Schumacher à se battre : «Kämpfen, Schumi», «Bats-toi Schumi !»

9h10. Jean Todt et Ross Brawn à Grenoble. Jean Todt, président de la Fédération internationale automobile et ancien directeur de l’écurie Ferrari, serait arrivé discrètement au CHU de Grenoble, selon «le Dauphiné». Ross Brawn, le patron de l’écurie Mercedes, la dernière équipe de Formule 1 pour laquelle Schumacher a couru, aurait fait de même.

9h05. Barrichello se remémore les «bons moments». Coéquipier de Schumacher chez Ferrari de 2000 à 2005, où il a parfois fait les frais de consignes de courses en faveur de Schumi, Rubens Barrichello laisse un message sur Instagram dans lequel il souhaite se rappeler les «bons moments». «Ce qui importe dans la vie est de se rappeler les bons moments et les sourires. Nous prions pour toi.» A l’appui de son propos, le Brésilien affiche une photo où Schumacher et lui sont tout sourire sur un podium de Formule 1.

9 heures. Journalistes présents, fans absents. Tôt ce matin, les fans de Formule 1 ont quitté les abords de l’hôpital. En revanche, les journalistes se font de plus en plus nombreux. Les Français ont été rejoints par des Allemands et des Britanniques.

Laisser un commentaire

20 + 18 =