Ségolène Royal s’oppose aux introductions d’ours

a question de l’ours dans les Pyrénées, en Ariège, Hautes-Pyrénées comme en Béarn, reste un problème épineux qui n’a jamais quitté l’actualité depuis les premières réintroductions d’ours slovènes dans les années 90.

A l’occasion d’un déplacement dans les Hautes-Pyrénées pour assister à un lâcher de bouquetins ibériques sur le plateau du Clot de Cauterets, au coeur du Parc National des Pyrénées, la Ministre du Développement durable a été claire. « Les réintroductions d’espèces ne doivent pas avoir lieu dans des zones de pastoralismes », a explique Ségolène Royal. « Ici, la question se pose de la réintroduction d’un deuxième ours. Aujourd’hui, je ne donne pas l’autorisation car je considère que c’est un problème pour le pastoralisme. »

Trouver un équilibre entre la préservation des espèces en danger et l’activité économique des zones de montagnes est donc tout l’enjeu de la Ministre du Développement Durable dans ce dossier sensible. « Il faut regarder quels sont les endroits où on peut réintroduire l’ours, là où il n’y a pas d’équilibre conflictuel avec des activités d’élevage. »

Lire l’article

ad NCV

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/6f7a26ffab24db51e03c89870151ed91/kairn/wp-content/themes/Newspaper_kairn/includes/wp_booster/td_block.php on line 353

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.