Sept mois seul dans un refuge de montagne, son expérience en vidéo

Cabane pyrenées

Sept mois seul dans un refuge, ou plutôt une cabane. C’est une histoire peu commune que nous relate un article de La Dépêche du Midi.

Jacob Karhu, un étudiant de 24 ans, a passé plus d’un semestre à vivre en ermite dans le refuge de montagne d’Artaran (1.700 mètres d’altitude), dans la commune de Verdun. Son but : rénover l’endroit et de vivre en harmonie avec la nature.

“J’ai pris une année de césure durant laquelle je voulais me concentrer sur un projet personnel. L’an dernier, j’ai bivouaqué pendant un mois dans les Pyrénées” dit-il. “C’est à cette occasion que j’ai découvert la cabane d’Artaran. J’ai donc été voir la mairie de Verdun pour proposer un projet”. La mairie accepte. En échange de la rénovation du lieu.

Arrivé en avril dernier, c’est fin octobre que Jacob Karhu a quitté sa cabane. Pourquoi ? Il le raconte sur sa page Facebook.

“J’ai eu de gros problèmes avec mon école, l’administration n’a pas voulu que je reste dans ma montagne sous peine de me désinscrire. Et ils l’ont fait ces salauds ! J’ai été obligé de revenir à mon école en urgence pour régler ces problèmes et vu la situation je crois bien que ça signifie la fin de mon projet. Vous n’imaginez pas comme je leur en veux …surtout qu’ils n’avaient théoriquement pas le droit de faire ça car j’avais signé un contrat en début de la césure et qu’ils l’ont rompu”.

“Bref me voilà de renouveau en ville et je n’y étais pas préparé”.

Son seul confort pendant cette aventure : l’électricité produite par un panneau solaire. Le reste de son temps a été occupé par la cueillette, l’entretien de la cabane et l’élevage de poules. Lecture, botanique et photographie pour le reste du temps. On comprend donc que le retour à la vie urbaine ait été plutôt rude.

Jacob Karhu a également filmé son aventure d’ermite pour une chaîne Youtube qui compte actuellement huit vidéos, en attendant la neuvième sur son départ. Des vidéos qu’il ne pouvait envoyer qu’une fois par semaine, lors de son passage à la station de ski du plateau de Beille. Le seul endroit avec de l’Internet dans le coin.

Le froid semble t-il a été son ennemi le plus fréquent dans cette aventure.

Pour aller plus loin sur ce sujet

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.