Série noire dans le massif du Mont Blanc

Un alpiniste néerlandais de 29 ans s’est tué mercredi 14 août en faisant une chute à 3.250 mètres d’altitude dans le massif du Mont-Blanc, a-t-on appris auprès des secours en montagne.

La victime évoluait sur l’arête des Grands Montets en compagnie de deux autres alpinistes lorsqu’il a dévissé pour une raison inconnue.

Dépêché sur place, le Peloton de gendarmerie de haute-montagne (PGHM) de Chamonix n’a pu que constater la mort de l’alpiniste. Ses deux compagnons ont été hélitreuillés sains et saufs.

Il s’agit de la troisième victime en deux jours dans le massif du Mont-Blanc, la cinquième en tout dans les Alpes en haute-montagne.

Mardi matin, deux alpinistes italiennes ont trouvé la mort en Haute-Savoie dans une avalanche survenue à 3.900 mètres d’altitude sur l’un des sommets du massif du Mont-Blanc.

Quelques heures plus tard, ce sont deux alpinistes français qui ont péri à 3.000 mètres d’altitude sur un glacier en Isère suite à un accident
de cordée.

Source

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.