Test du sac à dos Blue Ice Warthog 45l

Blue Ice,une marque française de matériel de montagne, ne cesse de surprendre. Spécialisée dans la légèreté, elle conçoit du matériel de montagne possédant les mêmes fonctionnalités que la concurrence bien moins lourd. Voyons si le sac à dos d’alpinisme Warthog 45l est digne de la réputation de la marque.

Habitué à tester le matériel Blue Ice, je ne suis pas surpris, à réception du sac, de découvrir un matériau fin et léger, un sac sans fioriture ainsi qu’une prise en main intuitive (confirmée par le mode d’emploi disponible en vidéo sur le site de la marque). Me vient donc à l’esprit la même remarque que lors de mes tests précédents concernant Blue Ice : le matériau léger est un avantage indiscutable pour du matériel de montagne. Encore faut-il que ce matériau soit durable. Et là seul un usage sur des années dans différentes conditions pourra répondre à ce doute.

Dépouillement, légèreté mais bigrement pratique

Cela étant dit, que vaut ce Warthog ? Avant tout, il convient de déterminer à qui s’adresse ce sac. Le litrage, les accessoires et la forme du sac le placent dans la catégories des sacs d’alpinisme pour des courses nécessitant un bivouac ou des courses hivernales nécessitant de porter beaucoup de matériel. Néanmoins, sa légèreté et sa capacité lui permettent d’autres usages, par exemple : les guides et moniteurs d’escalade pourront l’utiliser pour transporter le matériel pour une séance collective et les randonneurs pourront l’utiliser pour une marche s’étalant sur plusieurs jours.

Sur ce type de produit, j’exige, avant de regarder le poids, que toutes les caractéristiques (que j’estime indispensables) du sac d’alpinisme soient présentes. Cela est loin d’être gagné sur des sacs se prétendant ultra light. Pour le warthog, malgré la simplicité de la conception et le poids plume, toutes les cases sont cochées : 2 porte-piolets, portage réglable, ceinture lombaire large, au moins deux poches dont une facilement accessible et suffisamment grande, porte matériel sur la ceinture lombaire, porte casque, emplacement pour poche d’hydratation , sangles de compressions. Mais, le warthog est également pourvu d’autres accessoires bien utiles : porte corde (permettant de gagner du volume en ne mettant pas la corde dans le sac), sangles de compressions amovibles, Panneau dorsal amovible, système d’ouverture et fermeture rapide. Ce système de fermeture est le vrai point fort de ce sac. Tout d’abord l’ouverture (large) et la fermeture se font en tirant sur une cordelette. Ensuite, le rabat ne se ferme pas avec un système de boucles (mâle et femelle) fragile et nécessitant un réglage à chaque fois qu’on ajoute ou qu’on enlève un objet du sac. Là, un simple crochet vient se loger dans une des trois boucle en tissus du rabat. Ou alors, on oublie le rabat qui est minimaliste et on ne ferme le sac qu’avec le cordon.

Le système de fermeture, l’atout n°1 du Warthog

J’ai particulièrement aimé :

  • Le système d’ouverture efficace, minimaliste et robuste
  • Le dépouillement du sac. Ceux qui ont déjà coincé une lanière en grimpant au taquet savent à quel point c’est important
  • Le volume réel offert (le porte casque et le porte corde permettent d’utiliser 45l pour autre chose)
  • Le volume adaptable grâce au système de fermeture

J’ai moins aimé :

  • Le manque de volume du rabat mais il s’agit du prix à payer pour un système de fermeture exceptionnel
  • l’absence d’accès par le bas (et la possibilité de compartimenter le sac) qui peut s’avérer pratique dans cette catégorie de litrage.

Verdict

Au XXIème siècle, il est temps de ranger les sacs à dos de papa qui se devaient d’être lourds pour être confortables et accepter de tenir la charge. Blue Ice l’a non seulement compris mais a aussi réussi à le mettre en œuvre. Malgré toute la valeur sentimentale que j’accorde à mon vieux sac de marque XXXXXX qui m’a accompagné dans de nombreuses aventures alpines, je le remplace sans regrets par le Warthog qui, pour un prix équivalent à la concurrence, propose un sac de moins d’un kilo (pouvant s’alléger jusque 700 g) tout en offrant des caractéristiques au moins équivalentes. Et surtout, le système de fermeture de ce sac m’a réellement bluffé et justifie à lui seul le choix de ce sac. En proposant ce produit, Blue Ice adresse une nouvelle fois son slogan à la concurrence : Kiss my axe !

Pour autant, j’adresserais quand même une petite remarque à Blue Ice (cette remarque est aussi valable pour de nombreux fabricants de sac à dos). Le nombre de modèle différents implique de communiquer de façon lisible sur les produits. Par exemple, Blue Ice propose le sac Dragonfly qui est quasiment identique au Warthog. Je ne saurais donc trop recommander à tous les marques de proposer un tableau comparatif de leurs sacs (ou un filtre sur le site web) possédant des critères suffisamment discriminants.

Ce sac est proposé au prix de 180 euros.

Les caractéristiques sur le site du fabricant : https://www.blueice.com/fr/accueil/146-warthog-45l-pack.html

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.