Topo des circuits de Bleau : Du droit à l’erreur ou de l’art de faire un topo

Réaliser un topo n’est pas une sinécure et suppose, si l’on veut faire un ouvrage de qualité, beaucoup de rigueur, de nombreuses heures sur le terrain et un gros travail de recherche. Du coup, parfois poussé par un éditeur pressé ou cédant à la facilité, certains auteurs pompent plus ou moins le travail de leurs prédécesseurs.

A lire sur La Tribune Libre de Bleau

Laisser un commentaire

trois × 1 =