Toru Nakajima libère ses regrets à Ena, au Japon

Toru Nakajima a réalisé la première ascension du « Regret » à Ena au Japon. Aucune note n’a été proposée pour l’instant mais ce problème en 3 mouvements s’annonce intense.

Le Japonais Toru Nakajima a réalisé la première ascension de ce qui promet d’être un autre problème de bloc extrême au Japon, à savoir Regret à Ena. Le rocher grimpe sur le côté droit du V14 Emotion et, après deux sauts élevés, passe trois mouvements intenses jusqu’au sommet. Nakajima a élaboré la séquence en seulement trois séances et pensait que l’envoi serait simple, mais au final, il lui a fallu plus de 20 jours pour enchaîner ces 3 mouvements.

Bien que Nakajima n’ait pas suggéré de difficulté, il a expliqué « C’était sans conteste le défi d’escalade le plus difficile auquel j’ai fait face. Mais si vous me demandez la note, je ne pourrais pas vous le dire. C’est plus difficile que Lucid Dreaming V15 à Bishop, aux États-Unis, qui est un peu similaire, mais là encore , qui peut dire si un V16 à 3 mouvements est une chose ? »

Nakajima a gravi une série de problèmes de blocs 8C établis tels que La grande île à Fontainebleau en 2013 et L’histoire de deux mondes à Cresciano en 2014, tandis qu’en 2022 il a été le premier à gravir le Épitaphe au mont Horai après la rupture d’une cale cruciale, suggérant le grade 8C+.

Laisser un commentaire

vingt + quinze =