Tourisme responsable et solidaire: Mode ou stratégie durable? Nos montagnes concernées


«On peut conduire les chevaux à l’abreuvoir, mais on ne peut pas les obliger à boire», Connie Hedegaard, commissaire européen pressentie au changement climatique, Copenhague, 19 décembre 2009.

On attendait beaucoup plus du Sommet de Copenhague. Sa mise en scène préparée de longs mois et sa conclusion sur un accord «a minima» ont laissé amers ceux qui espéraient des changements dans les prises de décisions sur le réchauffement climatique. Là aussi, le monde du tourisme a tenté de dire son mot. Le dernier jour du Sommet, le 18 décembre 2009, a vu se réunir les responsables de l’Organisation mondiale du tourisme et ceux du WTTC – World Travel and Tourism Council au Bella Center (BC) d’ Ørestad, le plus grand centre d’expositions et de conférences du Danemark, lors d’une session parallèle au Sommet.

En savoir plus….


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.