Travailler sur une base polaire, ça vous tente ?

Chaque année, l’Institut Polaire recrute des saisonniers. Pour travailler dans des conditions extrêmes, autant dire que capacités physiques tout autant que psychologiques sont nécessaires.

Si l’Institut Polaire n’embauche pas forcément pour ses locaux de Brest, occupés par 50 permanents, dont 35 payés par le CNRS, il recrute en revanche chaque année 100 contractuels saisonniers pour servir dans les bases (Pôles nord/sud).

«Cela concerne tous les corps de métier, notamment dans les domaines du bâtiment et de la restauration, explique Yves Frenot, le directeur de l’Institut polaire. Cuisinier, boulanger, électricien, plombier-chauffagiste, maçon, charpentier, électromécanicien, électrotechnicien… La restauration, par exemple, est un poste important pour le bien-être. Les candidats au service volontaire civil ont eux aussi accès à des postes, ainsi que des médecins».

En savoir plus….

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.