Trop de touristes sur le Toit du monde


Le 18 mai, Ralf Dujmovits a atteint le col sud du mont Everest. A près de 8 000 mètres d’altitude, il a pris la difficile mais nécessaire décision de redescendre en raison des conditions orageuses qui régnaient au sommet. Cet Allemand de 50 ans, considéré comme l’un des alpinistes les plus expérimentés du monde, a été horrifié de voir la longue file de touristes qui serpentait vers le haut quand lui-même a entamé la descente dangereuse.

Une de ses photos, qui montre le sommet le plus populaire du monde envahi par la foule, a attiré l’attention des médias internationaux. ‘J’étais à environ 7 900 mètres d’altitude et je voyais au loin un serpent humain qui montait en rangs serrés. Il y avait 39 expéditions sur la montagne, soit plus de 600 personnes. Je n’avais jamais vu autant de monde sur l’Everest.’
De retour en Allemagne, l’alpiniste a déclaré qu’il avait éprouvé deux sentiments lorsqu’il avait pris cette photo : ‘Je trouvais la scène vraiment absurde. En regardant les gens, j’avais la forte impression que tous ne reviendraient pas. On a la sensation oppressante que certains sur la photo seront bientôt morts. Et puis j’étais empli de tristesse pour cette montagne et pour les Sherpas expérimentés [un groupe ethnique vivant dans les hautes vallées de l’Himalaya, accompagnant régulièrement les alpinistes dans leurs expéditions]. Je les respecte énormément et je pensais qu’on allait perdre beaucoup de choses. De nos jours, les gens traitent la montagne comme un appareil de fitness, non comme une force de la nature.’

Lire l’article


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.