Trop d’excréments et déchets humains sur le mont Everest

Les excréments et l’urine laissés par les quelque 400 aventuriers qui gravissent l’Everest chaque année menacent l’environnement et la santé des visiteurs, a déploré le chef de l’association népalaise d’alpinisme, mardi, à l’Associated Press.

Il craint notamment que certaines maladies éclorent à cause de cette pollution touristique. Depuis 1953, plus de 4000 aventuriers ont gravi le mont Everest. Et la quantité de plus en plus importante de déchets humains qui s’accumule sur la montagne n’est pas contrôlée par les autorités.

Lire l’article

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.