Ueli Steck, Piolet d’or et de discorde


La nouvelle aurait dû réjouir Ueli Steck. Sa « première » en solo d’octobre 2013 sur la face sud de l’Annapurna (8 091 mètres), réalisée dans le temps record de vingt-huit heures, fait partie des cinq ascensions nominées pour les 22es Piolets d’or, organisés entre Chamonix et Courmayeur (Italie) du 26 au 29 mars. Cette grand-messe de la montagne, que ses organisateurs présentent comme les « Oscars » de la grimpe, célèbre « le goût de l’aventure, l’audace, le sens de l’exploration »,exalte « la beauté d’un geste individuel ou collectif », et promeut « l’imagination dans la recherche d’itinéraires innovants, sans artifice ».

Lire l’article


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.