Ueli Steck, une «étoile tourmentée» s’est éteinte sous le Toit du Monde


On l’avait surnommé «Swiss Machine», mais plus qu’une machine, c’était un grand alpiniste. Ueli Steck, le sprinter des sommets, spécialiste des ascensions ultra-rapide en solo, est mort dimanche au pied de l’Everest, victime d’une chute de plus de 1000 mètres, alors qu’il s’entrainait pour une nouvelle tentative folle.

Lire l’article


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.