Un coupe de français va tenter la traversée intégrale du continent antacrtique en ski

DEPART SUR LA GLACE LE 14 NOVEMBRE 2014 Leur objectif, traverser l’Antarctique en ski, sans assistance, en passant par le pôle Sud, sur une distance de plus de 2.000 kilomètres. L’Antarctique, le continent le plus froid (température moyenne annuelle de -­?53°C), le plus sec (moins de précipitations qu’au Sahara), et le plus élevé de la planète (2500 m d’altitude en moyenne).

Un continent immense grand comme vingt fois la France. Un continent blanc recouvert d’une couche de glace d’une épaisseur moyenne de 1,6 kilomètres. Stéphanie et Jérémie Gicquel, 32 ans, partagent depuis longtemps une passion pour les régions polaires qui les a déjà conduits en expédition au Groenland, au Spitzberg, en Antarctique, à ski, à la voile, à pied. Ils ont récemment participé, en avril 2013, au marathon du pôle Nord, soit 42,195 kilomètres par -­?30° C, sur l’eau, gelée, de l’océan Arctique, autour du pôle Nord géographique.

Stéphanie et Jérémie sont partis de l’aéroport de Lyon Saint-­?Exupéry le 31 octobre 2014 – direction Punta Arenas au Chili où ils ont finalisé leur préparation -­? achat des dernières rations alimentaires, customisation des pulkas, préparation des sacs de ravitaillement, test du matériel de communication satellite, etc -­? avant d’embarquer pour l’Antarctique (base logistique temporaire Union Glacier) à bord d’un Ilyushin le 8 novembre.

Les derniers réglages ont été effectués à la base d’Union Glacier, et notamment la préparation des pulkas qu’ils vont traîner pendant 70 jours. Ils ont ensuite attendu une fenêtre météo favorable afin d’être déposés par Twin-­?Otter sur le lieu de départ de l’expédition.

La dépose sur le point de départ de l’expédition a été reportée à plusieurs reprises à cause des conditions météo et l’expédition a ainsi débuté le 14 novembre 2014.

Il leur faudra environ, selon leurs projections, soixante-­?dix jours pour rallier la côte opposée du continent en passant par le pôle Sud, où se trouve la base scientifique américaine Amundsen-­?Scott.

Le premier week-­?end sur la glace s’est bien passé avec des conditions météo favorables (températures de l’ordre de -­?20°C à -­?30°C, peu de vent); mais les sastrugis sont nombreux et ralentissent la progression.

Le challenge est de taille. Ils doivent faire face au froid – les températures pouvant descendre jusqu’à -­?50°C à cette période de l’année – aux vents catabatiques, aux sastrugis, aux crevasses, progresser sur un plateau à haute altitude (entre 2500 et 3000 mètres), et tracter une pulka dans laquelle ils portent équipements, rations alimentaires, tente, outils de communication et autres matériels de sécurité indispensables à leur expédition. Depuis que Roald Amundsen a rejoint pour la première fois le Pôle Sud en 1911, seule une poignée d’aventuriers ont réussi à traverser l’Antarctique en passant par le pôle Sud, principalement en kite-­?ski.

Nombreux sont ceux qui ont tenté la traversée mais ont été contraints d’abandonner.

En atteignant leur objectif, Stéphaniee et Jérémie seront les premiers français et le premier couple à traverser l’Antarctique en ski, mais aussi les premiers au monde à accomplir la “route” qu’ils ont choisie en ski.

Blog:

http://acrossantarctica2014.com

Facebook:https://fr-­?fr.facebook.com/runnerstothepole

Une expédition soutenue par les MXP (Millet Expedition Projects)

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.