Une nouvelle salle d’escalade à Marseille

Une nouvelle salle d’escalade à Marseille

 

Nous avons choisi d’interroger séparément les ‘patrons’ à l’origine du projet (Jibé Tribout et Hervé Laillé) et l’un des autres intrvenants (quelqu’un que vous rencontrerez à l’accueil par exemple).

Les réponses de Jibé Tribout (confirmées par Hervé Laillé),

Jibé, en pleine concentration….

 

 

Le But d’une salle comme Altissimo est d’apporter à une clientèle urbaine la possibilité de pratiquer l’escalade dans la vie de tout les jours, ce que l’escalade en extérieur ne permet pas.

Les grimpeurs peuvent donc, découvrir, progresser, s’entrainer, et aussi se rencontrer, échanger. C’est un lieu social autour de leur passion commune : la grimpe.

Pour ce qui est des différents niveaux, nous faisons attention grâce à l’ouverture de proposer des challenges pour chaque catégorie de grimpeur, du débutant à l’expert.

Il n’y a que pour le haut niveau, que la rotation des voies peut être insuffisante car ils sont trop forts !!! Mais nous  leur avons réservé un 8c magnifique et après deux mois, il n’a toujours pas été enchainé donc acte !

La motivation pour nous de monter se projet, fut le challenge de faire quelque chose de nouveau dans un domaine qu’on adore et que l’on connait. Le fait aussi que Marseille était la dernière grande ville d’Europe sans grande salle à cordes, nous a convaincu de la validité du projet. Et puis, l’envie de faire un projet en équipe avec Altissimo nous plaisait.

D’une façon plus personnel, j’avais essayé de monter une salle au début des années 90, et cela ne s’était pas fait, et cela était toujours resté dans un coin de ma tête, donc dès que l’opportunité de faire Altissimo s’est présenté, nous avons été top motivés !

Quelques mots pour carractériser le projet : convivialité, grimpe pour tous, plaisir

L’avenir de la salle à cours, moyen et long terme n’est jamais simple à prévoir mais nous avons des bornes déjà fixés pour agrandir, amélioré et offrir encore plus de possibilité de grimpe.

–          une extention sur la mezzanine devrait être réalisé en 2012
–          une salle de blocs attenante devrait apparaitre dans la foulée

Le but sera d’offrir sur un même lieu toute les facettes de la grimpe, de faire le mur que l’on aurait rêvé d’avoir quand on étaient jeune !

Les réponses de Thibault (que vous rencontrerez à l’accueil)

Thibault (en pleine concentration…)

 

 

Une salle comme Altissimo va permettre aux grimpeurs Marseillais de  sauver les journées ou il pleut, de s’entrainer mais aussi de s’amuser quand il fait beau, y compris pour les grimpeurs qui n’aiment pas la falaise.

Les grimpeurs débutants ?
– Ils sont largement concernés : nous avons, pour certains d’entre eux, constaté une progression fulgurante (certains font en moyenne 4 séances par semaine).
– Il y a une ‘école’ d’escalade rattachée à la salle, le lundi soir (à des heures différentes) pour les enfants et les adultes, et plusieurs horaires le mercredi pour les enfants, plus la possibilité aussi de cours particuliers.
– Il y a dans la salle des profils ‘pas trop raides’ (jusqu’à 5a en moulinette).
– Possibilité de rencontrer d’autres grimpeurs, ce qui représente un gros engagement parfois : ici c’est convivial, accessible et les échangers sont plus faciles.
– Seul bémol : pour les enfants un peu trop jeunes (moins de 6 ans), mais ceci devrai évoluer avec les amélioarions prévues de la salle (mezzanine : des voies plus courtes (dans les 12 mètres), donc moins impressionnantes et extention salle de blocs).

Les grimpeurs confirmés ?
Ce sont les plus concernés de tous, ils représentent actuellement la plus grande partie des utilisateurs, cette salle est faite pour eux (sur 140 voies ouvertes environs, il y a à peu près 80 voies dans le niveau 6, dont une grande partie en moulinette).

Les grimpeurs d’un bon niveau ?
C’est pour eux très ludique, ce qui est plus agréable pour l’entrainement : la majorité des voies en tête sont dans le niveau 7.
Ces grimpeurs visent bien sur essentiellement l’entrainement, mais ici aussi l’aspect ludique peut devenir un bon critère : un jeu par exemple, grimper le plus longtemps possible en apnée dans des voies en moulinette (et ceci sans danger particulier).

Les grimpeurs de haut niveau ?
Il y a quelques voies pour eux (deux ou trois voies autour de 8b et même une voie en 8c).
Avantage pour eux par rapport à un ‘pan maison’ : ces voies de ‘haute difficulté’ sont bien plus longues que ce qu’il est possible d’inverter sur un ‘pan’.

Quelques mots pour décrire l’escalade ?
Travail -> Récompense, joie, peine mais épanouissement, dépendance essentielle, nature, respirer, travailler, s’investir et enfin réussir, recommencer à zéro, progresser…

Je ne suis pas originaire de la région mais de Grenoble et j’étais parti quelques temps au Kenya, alors pourquoi Marseille ?
La réputation de cette région : le soleil, les calanques, la mer… Alors pourquoi ne pas essayer Marseille
C’est sur Internet que j’ai trouvé cette oportunité : je recherchais un boutôt en tant que BE d’Escalade, j’ai eu à priori l’info via un forum Internet (je revenais du Kenya).

Mes motivations pour ce ‘job’ ?
La stabilité par rapport au statut de BE Indépendant.
L’ouverture de voies : on ouvre, on paufine et on en parle…

Ca me plait baucoup de bosser ici !

 

Quelques photos de la salle…

 

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.