UTMB : suivi de Virginie de Neuville et Patrick Dubois – ép 3

L’UTMB approche à grands pas, nous avançons vers les derniers préparatifs que ce soit du côté de l’organisation que du côté des coureurs…

Pour certains coureurs, ce sera leur premier UTMB et quelle émotion. Nous avons choisi de suivre le couple Virginie de Neuville et Patrick Dubois sur cette course hors du commun, dont tout le monde connaît la réputation. Après deux premiers épisodes (ep1 / ep2), Virginie et Patrick reviennent sur les deux derniers mois de préparation…

Ca y est, nous avons avalé l’ulra trail du Limousin, et quelle aventure ! 10h30 d’effort sous une pluie battante a été nécéssaire pour venir à bout de ce magnifique parcours de 68 kms sur les plateaux d’Ambazac.

Des torrents de boues, de la grêle, une température hivernale ont fait de cette compétition une magnifique expérience en conditions difficiles.

Une semaine après cette épopée nous voilà repartit à l’assaut du trail des Cerfs en Forêt de Rambouillet où ses modestes 35 kms nous ont paru courts mais pas si facile avec les 68 kms avalés 8 jours avant.

Par ailleurs, nous avons programmé une fois par mois un week end « choc » avec dénivelé, ultra distance et conditions difficiles.

Et bien c’est réussie !
Fin juin, nous sommes partis au Maroc pour 4 jours de trail itinérants avec en prime l’ascension du TOUBKAL (4200m). Cette fois, les conditions étaient caniculaire histoire de nous faire un chaud et froid !

Coté Matériel

Nous avons commencé à nous entrainer avec les bâtons et nos sacs à dos lestés de 4kg !

Finalement, nous avons décidé de changer de sac à dos car notre sac Salomon nous fait mal au dessus de la hanche.

Nous donc choisi le sac officiel de L’UTMB (ULTRA BAG), c’est le même que celui du Marathon des Sables mais en version 10L au lieu de 20.

Coté Psy pour Monsieur

Patrick s’est plongé dans le livre de Guillaume Millet et dans la lecture des DVD des anciennes éditions de l’UTMB.

Coté Psy pour Madame

Un vent d’inspiration épistolaire, lui ai monté à la tête : elle à écrit et regroupées toutes ses pensées d’ultra traileuse sur son petit cahier « UTMB ».

MES PETITES PENSEES D’ULTRA TRAILEUSE

Le dénivelé
Si J’ai 4 cols à passer de 1000 m positif :
Le 1er, je me dit : c’est facile
Le 2ème, je me dit : c’a va l’faire
Le 3ème, je me dit : le prochain c’est le dernier
Le 4ème, je me dit : Je ne vais pas abandonner si près du but !

La température
10°C, je mets 1 couche
5°C, Je mets 2 couches
0°C, Je mets 3 couches
Et à moins Zéro,je n’arrive plus à bouger, je reste couchée !

La météo
Pensées positives au départ d’un trail :
S’il fait beau, je me dis : j’ai de la chance.
S’il fait froid, je me dis : je suis bien équipée.
S’il pleut, je me dis : Je vais passer entre les gouttes.
S’il y a une tempête, je me dis : C’est l’aventure !

La distance
Si je pars pour 20 km, je suis fatiguée au 15ème
Si je pars pour 42 Km, je suis fatiguée au 30ème
Si je pars pour 80 Km, Je suis fatiguée au 60ème
Alors, je ne pars plus pour 10 km c’est trop dur !

Pensées positives lorsque rien ne vas plus
Quand c’est dur, je me dis : c’est pareil pour tout le monde.
Quand quelqu’un me double, je me dit : il rigolera moins dans 50 kms.
Quand j’ai mal, je me dis : j’ai de la chance de sentir quelque chose…
Quand j’en ai marre, je me dis : je suis mieux là que devant la TV.
Quand j’ai envie d’arrêter, je me dis : si tu arrêtes dans 1 heure tu vas le regretter et si tu continues, dans 1 heure tu iras mieux.

Autre Pensées positives lorsque rien ne vas plus
Non mais tu te rends compte de ce que tu es en train de réaliser ?
C’est énorme et c’est à toi !

La Souffrance
La Souffrance en ultra fait partie de l’aventure et sans elle ce ne serait pas ultra.

Simple comme un Ultra
L’ultra c’est simple pour gagner il faut juste finir !

Pas si simple quand même
Un ultra ne tient qu’a un fil entre l’échec et la réussite.

L’endurance est un mot qui en dit long
On y retrouve au moins 3 mots : Durée, Dur et Endurer.

L’Ultra le tout en un
L’ultra trail vous fait :
Gravir des montagnes,
Traverser des forêts,
Longer des crêtes,
Passer des rivières,
Et tout cela dans le même voyage.

Et les jambes, comment vont-elles ?
Les 30 premiers kilomètres sont en velours.
Du 30 au 50ème kilomètre c’est du coton.
Du 80 au 120ème kilomètre c’est du roc, c’est dur.
Mais au delà de 120 kilomètres c’est la matière grise qui remplace les autres.

Petites pensées philosophiques en parlant de l’ultra

  • Aller chercher ses limites en courant c’est aller dans un pays où personne n’ira jamais et allez au-delà de ses limites restera une expérience extraordinaire.
  • L’ultra est plus qu’une passion, c’est une quête de l’équilibre dans la démesure.
  • S’engager dans un ultra, c’est partir à la découverte de soi.
  • Pour un traileur, l’ultra est son EVEREST.

Réponse à la fameuse question : Après quoi tu cours ?
Il y a des collectionneurs de timbres et il y a des timbrés qui collectionnent les kilomètres de trail…

Réponse à la fameuse question : Pourquoi tu cours ?
Lorsque je cours,
J’inspire,
J’expire,
Je respire,
Et finalement, le trail m’inspire…

Réponse à la fameuse question : c’est bon pour toi de courir autant ?
La Passion n’a pas de limite et l’ultra en est la preuve.

Humour
Monotraces et dénivelé sont les 2 mamelles du traileur.
L’ultra traileur est le seul gars capable de mettre des bas et des gaines de contention sans complexe !

Le mot de la fin :
A 40 ans, j’ai couru 50 mn et j’en étais fière…
A 50 ans, je cours 100 Km et j’en suis heureuse !

A cette heure nous sommes à la veille d’un départ pour un stage de reconnaissance du parcours de l’UTMB avec Vincent Delebarre dont nous ne manquerons pas de vous faire le compte rendu !!

A très vite,
Virginie et Patrick

ad NCV

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/6f7a26ffab24db51e03c89870151ed91/kairn/wp-content/themes/Newspaper_kairn/includes/wp_booster/td_block.php on line 353

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.