Vacances d’hiver : les Hautes-Pyrénées affichent leurs atouts

Petites stations, faible altitude, enneigement insuffisant, éloignement de Paris, les responsables tourisme des “HP” affrontent toutes les idées reçues liées à leur massif pour dynamiser le tourisme. A l’heure où le changement climatique pourrait pousser certains à ne chercher la neige qu’au-dessus de 2000m dans les Alpes, il est crucial pour cette région de communiquer sur la réalité des vacances d’hiver.

Un enneigement exceptionnel

C’est pourquoi, le département s’attache à redorer l’image de ses stations en rappelant que toutes se situent à plus de 1400m (2/3 au-dessus de 1600m). Ensuite, les liaisons entre stations permettent de bénéficier de grands domaines skiables (jusqu’à 100km de piste). Par ailleurs, l’enneigement était, ces dernières années, plus conséquent qu’ailleurs. Enfin, la présence d’un aéroport à Lourdes et des routes moins sujettes aux bouchons rendent facile et rapide l’accès aux stations.

Un autre tourisme semble poindre

A l’heure où le tourisme raisonné devient un véritable enjeu, les Hautes-Pyrénées ont clairement une carte à jouer. Beaucoup de stations des Alpes fonctionnent selon un schéma qu’on peut qualifier d’industriel : grandes stations, grands immeubles, grand domaine … pour réaliser des économies d’échelle. Les Hautes-Pyrénées communiquent certes sur la qualité et les possibilités des domaines skiables. Mais la taille humaine des stations, la proximité avec le client et la diversité des activités sont également mis en avant : de l’escalade sur glace aux centres de balneo en passant par la ballade en chien de traîneaux.

Le ski mais pas que

Néanmoins, il semblerait que, à l’image de l’ensemble des régions de montagne, les Hautes-Pyrénées continuent à promouvoir le ski avant tout. Canons à neige, grands domaines skiables et navettes privées pour se rendre en station sont toujours mis en avant. Pour autant, ce département mise sur l’avenir du tourisme de montagne en hiver. En effet, on note des investissements conséquents mettant en valeur notamment le patrimoine culinaire (cuisine du sud-ouest) et scientifique (aménagement du pic du midi) et la diversité des activités. Tout cela a pour objectif de préparer le tourisme après la disparition du ski ce que toutes les régions n’ont pas encore compris.

Pour aller plus loin :

N’PY… Nouvelles Pyrénées : bilan satisfaisant pour une saison particulière des stations de ski

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.