Visite ministérielle compromise dans le Vercors, Le loup et Nicolas Vanier au centre des débats ?

Depuis quelque temps, Nicolas Vanier a installé son « Camp » dans le Vercors  où il propose des séjours au plus proche de la nature. Plusieurs informations indiquaient qu’il devait être inauguré par le 3 février par la Ministre de l’Ecologie, Nathalie Kosciusko-Morizet. Petit problème, « Le Camp » serait dans l’illégalité. Laquelle ? Aucune précision ne nous a été fournie mais le voyage ministériel pourrait bien être compromis.

Dans l’hypothèse du déplacement de Nathalie Kosciusko-Morizet à Vassieux-en-Vercors, il apparait que les éleveurs de montagne confrontés à la problématique du loup ne restent pas inactifs et suivent le sujet avec attention. Dans un courrier adressé à la Ministre, la Fédération des Acteurs Ruraux (FAR)  considère « cette visite comme une provocation…. dans un secteur ou la prédation est récurrente, ou les mesures de protection sont inefficaces, ou les associations qui protègent le loup attaques les protocoles de prélèvement » alors que Nicolas Vanier met en avant le loup dans toutes ses interventions.

Cette fédération d’associations, notamment d’éleveurs et bergers rappellent dans son courrier que : « Le pastoralisme participe au développement durable des territoires de montagne avec ces trois piliers: l’environnement, le social et l’économique. La présence du loup, quoi que partie intégrante de la biodiversité au même titre que l’homme et ses troupeaux, induit un déséquilibre économique et sociale ».

Laisser un commentaire

cinq + quinze =