Alpinisme facile : arête S du râteau Est

Un sommet sauvage qui demande de la patience

Des heures d'effort récompensées

En ce mois de Septembre, l’Été a pris ses quartiers. Le soleil se croit au mois d’août. Et bien, nous n’avons qu’à faire de même et aller en haute montagne comme si nous étions en plein milieu de l’Été. Avec une condition physique suffisante pour marcher longtemps en haute montagne ainsi qu’un minimum d’expérience en alpinisme (dans le cas contraire, n’hésitez pas à demander l’aide d’un guide), l’arête S du pic Est du Râteau devient envisageable.

La Selle, un vallon interminable mais tellement beau.
Une belle arête neigeuse avant un final en rocher

Un sommet qui se mérite

Si son voisin, le Râteau Ouest, est un course accessible à la demi-journée, ce n’est pas le cas du Râteau Est qui est un vrai sommet de l’Oisans sauvage. Il vous faudra d’abord prévoir entre 3 et 4 heures de marche pour atteindre le refuge de la Selle. Et, le lendemain, envisager plus de 2 heures d’approche avant le début des difficultés. Cela va sans dire, il vous faudra faire tout ce chemin en sens inverse pour retrouver la voiture garée à St Christophe en Oisans.

Un itinéraire très complet

Neige, rocher, arête, tout y est. L’itinéraire passe d’abord la brèche du Râteau. Puis, il s’agit de suivre l’arête (d’abord neigeuse puis rocheuse) jusqu’au sommet. En début de saison, il est possible de réaliser la course sous la forme d’une boucle car une langue de neige (assez raide) permet d’arriver assez loin sur l’arête et donc d’éviter de passer par la brèche. En revanche, à la descente, la neige sera devenue trop molle et il faudra suivre l’arête jusqu’à la brèche.

A droite, le couloir en pierre menant à la brèche du Râteau.
La voisine la Meije se dévoile au fur et à mesure de l’ascension
Suffisamment tôt, il existe une langue de neige versant SW . Elle permet d’accéder plus haut sur l’arête sans passer par la brèche.
Du refuge, on voit l’itinéraire en entier et la variante de montée.

fiche pratique

  • Départ : Refuge de la Selle
  • Niveau : PD (rocher moyen, passages rocheux et neigeux : itinéraire complet)
  • Horaires : 2-2,5 h d’approche, 3-4h pour la voie, 3-4 h pour descendre au refuge.
  • Matériel technique : crampons/piolet et matériel de sécurité pour évoluer sur un glacier (et dans la tête le mode d’emploi pour s’en servir), 4/5 sangles avec mousquetons, corde de 30m, éventuellement quelques coinceurs et de quoi descendre en rappel.

Le conseil de kairn.com :

Le vallon de la Selle s’atteint depuis Saint Christophe en Oisans. Il serait dommage de se contenter des parkings qu’offre cette commune. Ce village typique de l’Oisans, en plus d’être très joli, possède un musée de l’alpinisme permettant de se plonger dans l’histoire de la région et de mesurer à quel point l’alpinisme d’antan était synonyme d’engagement.

Ceux que la marche nécessaire pour atteindre le refuge de la Selle rebute pourront prendre le téléphérique de La Grave et atteindre le refuge par le col de la Lauze (dans ce cas, se renseigner auprès du refuge pour savoir si le col est en conditions).

Pour aller plus loin :

Les refuges de montagne : une destination de nouveau prisée

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.