Alpinisme : L’Everest à la folie

Nathalie Lamoureux, journaliste au magazine Le Point, nous revient avec un nouveau récit. Elle a troqué le monde des coureurs et des trailers qu’elle a décrit dans « Courir de plaisir» pour l’alpinisme et l’ascension du graal, l’Everest.

Tout à commencer en 2007 lorsqu’Eric Bonnel, un ami qui venait de lancer l’agence Trek on Line, lui propose de participer à une expédition à l’Aconcagua en Argentine. Elle y découvre le monde de la haute-montagne et des expéditions. Deux ans plus tard, l’alpiniste français Marc Batard qui détient le record de l’ascension de l’Everest sans oxygène en 22 heures et 29 minutes, l’invite comme correspondante pour raconter son histoire.

L’Everest finit par l’envouter. Elle passera 5 années à se préparer pour tenter le sommet – 4 fois en tout – côté Tibet et Népal, dont une sans oxygène. Nathalie Lamoureux n’a pas construit son Everest comme un exploit à réaliser. C’était une obsession, un besoin viscéral, celui de monter sur le toit du monde et de rentrer en vie.

En savoir plus…..

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.