Changement climatique. La Bolivie met la pression

La Conférence mondiale des peuples sur le changement climatique s’ouvre à Cochabamba. Objectif : pousser à la signature d’un accord contraignant dès décembre prochain.


Elle fut l’un des trublions de Copenhague, ne ratant jamais l’occasion d’harponner les pays industrialisés au sujet de leur dette climatique. La ­Bolivie enfonce le piton en ouvrant, à partir d’aujourd’hui, la première Conférence mondiale des peuples sur le changement climatique. Le rendez-vous se tiendra jusqu’au 22 avril, à Cochabamba, et vise ouvertement à mettre les négociations onusiennes sous pression populaire.

En savoir plus….

Laisser un commentaire

2 + 17 =