Combattre l’arthrite avec l’alpinisme

« La montagne, c’est un défi sportif, mais c’est surtout une grande aventure humaine », affirme Gabriel Filippi, alpiniste mondialement connu qui s’associe au programme ArthoAction de la Société de l’arthrite.
À l’aube de ses 50 ans, M. Filippi a une feuille de route assez impressionnante : il a fait l’ascension de l’Everest quatre fois, a voyagé dans plus de 40 pays et a grimpé les plus hauts sommets de six des sept continents.
Il prévoit d’ailleurs une excursion en Antarctique, son septième continent, qui le conduira au sommet du mont Vinson, haut de 4 897 m. « Mon beau-père de 80 ans sera du voyage! On veut réaliser un documentaire montrant que, peu importe l’âge, il est possible de bouger. Il nous faut cependant un commanditaire, car c’est une expédition très dispendieuse, autour de 40 000 $ par personne », souligne le Montréalais qui gagne sa vie entre autres comme conférencier, tout en appuyant différentes causes humanitaires.

Lire l’article


Photo C.Larcher/CWN/Kairn.com

Laisser un commentaire

4 × deux =