Des décharges d’ordures… en Antarctique

A la demande de l’Agence fédérale de l’environnement (UBA), des chercheurs en écologie de l’Université Friedrich Schiller d’Iéna (Thuringe) ont publié un rapport [1] sur la situation environnementale de l’Antarctique. Ce rapport propose également des solutions pour une protection accrue du pôle sud et en particulier de la péninsule de Fildes, sur l’île du Roi-George.

Le rapport se base sur les observations réalisées sur l’île du Roi-George, située à environ 120 kilomètres au large du continent antarctique. Les impacts environnementaux y ont été régulièrement documentés depuis 1983, en particulier sur la péninsule de Fildes. Cette péninsule est l’une des plus grandes zones libres de glace, et est caractérisée par une biodiversité relativement élevée. Cette caractéristique rend la région particulièrement intéressante pour la science : il y a six stations de recherche habitées en permanence et une piste d’atterrissage, qui assurent à cette zone une place de centre logistique majeur pour la recherche internationale en Antarctique. Cependant, la pression anthropique conséquente à cette occupation s’ajoute aux impacts déjà importants des changements climatiques sur le pôle sud.

En savoir plus…..

Laisser un commentaire

un × deux =