Le drapeau Olympique au sommet de l’Aconcagua ?

Préparation de l'expédition olympique pour l'Aconcagua.

Plus haute montagne du continent américain, l’Aconcagua (6.962 mètres) n’est pas un sommet technique. Mais y monter et en redescendre sain et sauf exige une acclimatation importante. Et des phénomènes venteux parfois violents rendent le succès de l’ascension parfois délicat.

Préparation de l’expédition olympique pour l’Aconcagua.

Une expédition va tenter prochainement d’y poser le drapeau des Jeux Olympiques de la Jeunesse et ce “dans le cadre d’une initiative visant à faire découvrir la pratique du sport à des personnes souffrant de difficultés d’apprentissage” assure le site officiel des Jeux Olympiques.

L’aventure devrait durer deux semaines environ. Elle sera composée de 11 athlètes, parmi lesquels une judokate, un basketteur ou encore une nageuse, tous titrés lors de récents Jeux Olympiques. A noter la présence également de la coureuse Elisa Sampietro de Forti, 83 ans. Une athlète particulièrement expérimentée puisqu’elle a déjà traversé la cordillère des Andes trois fois !

Premier défi : arriver au camp de base

Les participants à ce trek seront accompagnés d’une équipe technique et d’une équipe médicale. La montée a débuté le 19 février et l’arrivée au camp de base sera déjà un défi important. L’objectif en effet est que les 11 participants arrivent au camp de base, situé à une altitude de 4 350 mètres. De là, seuls quelques participants continueront l’ascension du Le « colosse de l’Amérique » pour atteindre le sommet entre le 1er et le 5 mars, en fonction des conditions météorologiques.

L’Aconcagua est a plus haute montagne du monde située en dehors d’Asie. Elle est située dans les Andes, dans la province argentine de Mendoza. La première ascension officielle est réalisée par le Suisse Matthias Zurbriggen en 1897 par la face Nord.

La période actuelle est la meilleure saison pour escalader l’Aconcagua. Durant l’été austral, de décembre à juin, les conditions climatiques sont jugées bien meilleures que le reste de l’année.

A noter que pour tenter l’ascension, une demande de permis est obligatoire auprès des autorités gérant le parc provincial à Mendoza.

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.