Eric Brèche succède à Gilles Chabert à la tête du SNMSF

A l’occasion d’un congrès national annuel, le Syndicat National des Moniteurs du Ski Français (SNMSF – Syndicat National des Moniteurs du Ski Français) a désigné son nouveau président. C’est Eric Brèche de l’ESF de Courchevel 1550 qui a été élu au premier tour (69,4 %).

Âgé de 51 ans, marié, père de deux filles, membre de l’Equipe de France de saut à ski de 1979 à 1989, Eric Brèche est moniteur de ski à Courchevel Village. Il est membre du Comité Directeur national du SNMSF depuis 2000. Il préside depuis l’automne 2000 la commission NTIC, à l’origine de la création de la vente en ligne des Ecoles du Ski Français et assure le suivi des marchés étrangers, notamment Grande-Bretagne, Russie, Belgique et Espagne, au sein de la commission Prospection et Marchés. Eric Brèche est membre du Conseil d’administration de l’Association de Gestion Nationale des Métiers Sportifs de la Montagne et de l’ESF ProShop.

Il siège au nom du SNMSF au Comité directeur de la Fédération Française de Ski depuis 2010 et au Conseil d’administration du Cluster Montagne depuis 2012. Eric Brèche a été élu pour 4 ans. Il succède à Gilles Chabert, qui présidait le SNMSF depuis 1994.

Comité de direction : les entrants

Au sein du comité de direction du SNMSF, quatre fauteuils étaient vacants. Aux côtés des trois sortants – Gilles Chabert, Thierry Perrillat-Collomb et Pierre Prieur – un quatrième candidat devait être désigné pour remplacer Simon Atkinson, malheureusement disparu. Six candidats étaient sur les rangs. Pierre-André Comtat (ESF Praz-de-Lys), Stéphane Deloche (ESF Grand Bornand), Luciana Dol (ESF Valfréjus) et Pierre Prieur (ESF Les Saisies) intègrent le Comité de direction du SNMSF.

La question de la solidarité inter-générationnelle

Parmi les deux motions soumises au vote de l’assemblée demain vendredi 25 mai, la solidarité inter-générationnelle est très attendue. Ce mécanisme au sein des écoles de ski a été admis par le législateur, en considération des données et spécificités propres à l’exercice de la profession de moniteur de ski dans un tel cadre professionnel. C’est donc dans le respect des conditions légales posées par la loi du 26 mai 2014 que ce principe de construction intergénérationnelle doit être mis en place au sein des ESF.

Le SNMSF doit donc revoir l’article 28 de la convention type afin de supprimer les références au Pacte intergénérationnel, invalidé le 9 mai 2017 par la Cour d’Appel de Chambéry ; dans le même temps, cette modification permet d’introduire dans la convention des moniteurs ESF le principe de la loi du 26 mai 2014.

Pour aller plus loin

Pourquoi les moniteurs de ski sont en rouge presque partout ?

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.