Inauguration des « sentiers d’interprétation du Morel » (Savoie)

À l’occasion du Cirque de l’Eau, événement féérique organisé pour lancer la saison estivale, La Communauté de Commune des Vallées d’Aigueblanche (CCVA) et l’Office National des Forêt (ONF) ont inauguré aujourd’hui un nouveau sentier d’interprétation d’environ 2 heures qui relie le Hameau de Saint Laurent (Bellecombe – Commune de la Léchère) à la cascade du Morel.

C’est sous un soleil radieux que l’inauguration du sentier d’interprétation du Morel à Valmorel Vallées d’Aigueblanche (Savoie) s’est déroulée, en présence de Messieurs Vincent ROLLAND, député suppléant représentant Hervé GAYPMARD, Claude BARTHELON, directeur de l’agence ONF de la Savoie, André POINTET, président de la Communauté de commune des Vallées d’Aigueblanche (CCVA) et l’ensemble des élus de cette même CCVA.

LA FABULEUSE HISTOIRE DU MOREL, LE TORRENT ASSASSIN !
Le Morel fût longtemps l’un des torrents les plus dangereux de Savoie. Des travaux véritablement titanesques ont été entrepris entre le 19ème et le 20ème siècle pour le dompter. En effet, sa force d’érosion était si grande que la montagne sur laquelle est installée le village de Doucy menaçait de s’effondrer. Il sortait régulièrement de son lit en charriant avec lui des tonnes de boues et de roches. Après de vaines tentatives pour l’endiguer, en 1896 fut entreprise la construction d’un barrage pour le canaliser en partie. Ne suffisant pas lui-même, il fut décidé de construire un tunnel de 1 km de long en altitude cette même année pour dévier son cours et ainsi créer une chute d’eau de 82m (but de la promenade actuelle). Beaucoup d’hommes y laissèrent d’ailleurs la vie. L’eau arrivant tellement vite dans ce tunnel, il fallut ensuite construire (de 1901 à 1905) pas moins de 57 seuils (sorte d’escaliers) pour freiner ou casser le débit de l’eau.
Aujourd’hui le Morel est une rivière tranquille qui coule entre ses digues, sautant au-dessus de ces seuils. C’est maintenant un sentier agréable où il fait bon se promener par les fortes chaleurs que nous connaissons actuellement. D’autant plus agréable que l’inauguration du jour portait justement sur les aménagements touristiques entrepris conjointement par la CCVA et l’ONF pour créer autour de ce cours d’eau une boucle, jalonnée de différentes stations, aires de pique-nique, points de vue et ainsi découvrir cette fabuleuse histoire du Morel. Le but de ces aménagements est double : développer en vallée une offre touristique étendue aux 4 saisons mais aussi d’offrir aux habitants locaux la possibilité de (re)découvrir leur patrimoine. Le chemin est donc accessibles à tous, y compris aux personnes à mobilité réduite et tous les aménagements ont été réalisés dans un souci de développement durable.

Ce parcours d’interprétation d’environ 2 heures est en fait un chemin « conté » avec 10 « stations découverte » commentées. A l’entrée du sentier, les randonneurs récupèrent un livret qui les accompagnera tout au long de la balade pour leurs raconter l’incroyable histoire du Morel.
Le sentier en chiffres : boucle de 2,7 km de long et 120 mètres de dénivelé.
Respectueuse de l’environnement, la Communauté de Commune des Vallées d’Aigueblanche a voulu un site en parfaite harmonie avec son milieu naturel : éco-conception du matériel pédagogique (supports d’interprétation, signalétique etc.) et du mobilier de loisirs (tables, bancs etc.).

Laisser un commentaire

17 − 10 =