Jardin d’altitude du Haut-Chitelet dans les Vosges

Avec une superficie de 12 hectares, le Jardin d’altitude du Haut-Chitelet est le plus grand jardin botanique de Lorraine. La tradition de ces structures est ancienne. Elle remonte au règne de Stanislas qui fonda, en 1758, le premier espace du genre dans la région. L’origine du jardin vosgien est cela dit plus récente. C’est en effet en 1902 que Camille Brunotte, titulaire de la chaire de matière médicale à l’Ecole Supérieure de Pharmacie de Nancy, créa au lieu-dit Monthabey un jardin d’altitude avec l’aide du Club alpin. L’idée était de sauvegarder, à l’intérieur d’une sorte de sanctuaire, les plantes de montagne menacées. Endommagé par les guerres, le projet fut ressuscité dans les années 1960 par l’Université de Nancy. Celle-ci obtint un nouvel espace, plus vaste que le précédent, situé à quelques centaines de mètres à peine de ce dernier. C’est la raison pour laquelle le Jardin d’altitude du Haut-Chitelet est encore aujourd’hui une annexe des Conservatoires et Jardins Botaniques de Nancy.

Sur les douze hectares qui composent le jardin, seul un et demi est ouvert au public. Les autres espaces sont réservés à des missions spécifiques, comme par exemple la culture de plants qui seront échangés auprès d’un réseau de plus de 800 correspondants à travers le monde. Le site a ainsi conservé sa triple vocation pédagogique, scientifique et touristique. 20 000 personnes viennent chaque année y découvrir les 2 500 plantes de montages, dont une part importante vient des pays frontaliers, à l’image de l’Allemagne, de la Belgique et des Pays-Bas, où les amateurs sont nombreux.

Lire l’article

ad NCV

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/6f7a26ffab24db51e03c89870151ed91/kairn/wp-content/themes/Newspaper_kairn/includes/wp_booster/td_block.php on line 353

1 COMMENTAIRE

  1. Au debut du XXeme siecle, le massif vosgien comptait deja un jardin botanique alpin: le jardin du Montabey, a l’initiative de Camille Brunotte. Cependant, il sera detruit lors du premier conflit mondial et ne sera pas reconstruit. Il faudra atendre 1965 pour qu’un nouveau projet naisse. Les premiers travaux seront realises par de jeunes horticulteurs francais et allemands, reunis dans le cadre de camps de travail. Annees apres annees, le jardin sera complete pour couvrir aujourd’hui pres de 2 hectares de rocailles. En terme de collections, le jardin d’Altitude du Haut Chitelet complete utilement l’alpinum du Jardin botanique du Montet, ce dernier ne pouvant accueillir que des plantes de moyennes montagnes. Tous les jours du r au 30 juin de a et de a Tous les jours du r juillet au 31 aout de a Tous les jours du r au 30 septembre de a 12 h et de 30 a 00

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.