K2 en hivernal : les polonais vont remettre ça dans un an

C’est officiel, les polonais reviendront au K2 en 2019/2020. L’hiver dernier, l’une des expéditions les plus suivie a été la tentative de l‘équipe polonaise des Ice Warriors de réaliser la première ascension hivernale du K2.

Mission de sauvetage sur le Nangat Parbat d’Elisabeth Revol, luttes intestines en interne, et échec au sommet ; tout a été réunis pour faire de cette expédition un acte majeur l’himalayisme. Le sommet, et la première en moins bien sûr.

Après le départ du groupe en mars dernier, le groupe n’avait pas communiqué très clairement sur ses intentions futures. Ils confirment à présent leur retour sur les pentes du K2.

Revoir les conditions pour réussir

Un texte posté sur le site ExWeb par l’équipe annonce en effet une nouvelle tentative hivernale de la montagne tueuse. Mais une expédition de cette envergure prend du temps à planifier et à préparer. Les Polonais ne retourneront pas à la montagne avant l’hiver 2019/2020.

Cela leur donne plus d’un an et demi pour se préparer. Krzysztof Wielicki, le chef du groupe, assure que ce temps est nécessaire pour bien planifier l’expédition.

Afin d’éviter un nouvel échec, la seconde tentative pourrait être effectuée avec une équipe plus réduite, et donc plus rapide et plus agile. Le nombre de participants à l’expédition l’hiver dernier a semblé être un handicap.

Le fantasque Denis Urubko ou pas ?

L’Italien Simon Moro – spécialiste de l’escalade hivernale – pourrait rejoindre l’équipe. Reste que l’homme a promis à sa femme de ne pas grimper K2 après avoir rêvé qu’il allait périr sur la montagne. Tout ceci n’est que conjoncture donc. Rien n’est acté.

Autre point d’interrogation, la présence ou non de Denis Urubko. Bien qu’il soit un grimpeur extrêmement fort et expérimenté, il a également causé beaucoup de conflits internes cet hiver. Il critiquait souvent ses coéquipiers, remettait en question les décisions de Wielicki et a même fini par tenté le sommet en solo lors d’un épisode qu’en mer n’importe qui aurait qualifié de mutinerie.

Ce qui est plus certain que ces interrogations, c’est que l’équipe devrait être sur les pentes du K2 plus tôt que cette année lors de leur prochaine tentative. Il est prévu que la prochaine expédition débute au camp de base le 20 décembre, soit au tout début de l’hiver. Cela donnerait plus de temps pour établir les différents camps et travailler sur l’acclimatation avant l’arrivée des conditions extrêmes.

Et si les polonais se faisaient griller la politesse ?

Dernière question, et non des moindres : et si quelqu’un s’essayait au K2 en hivernal dès décembre prochain ? Cela couperait littéralement l’herbe sous les pieds des polonais et déclencherait sans nul doute une terrible polémique. En cas de réussite ou non.

Pour aller plus loin

Une expédition polonaise au K2 pour tenter la première hivernale

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.