La Covid commence à tuer des salles d’escalade (pour de vrai)

Une salle vide, un rêve inaccessible.

C’est un bien triste message que nous relayons. Les salles d’escalade commencent à fermer de manière définitive du fait des conséquences de leur fermeture administratives prolongées.

C’est le cas par exemple de la salle Blocbuster située dans le quartier de La Défense à Paris (Cnit).

C’est par email que les abonnés ont été informés de la décision. “La conjoncture actuelle ne nous permet pas de maintenir notre activité plus longtemps et les cours ne reprendront donc pas dans cette salle” indique un mail de la direction, qui précise avoir “subi de plein fouet le contrecoup économique des mesures sanitaires imposées par l’exécutif”. De fait, les deux salles de l’entreprise situées dans l’ouest parisien (Cnit / La Défense et Courbevoie) ont en tout été fermées 6 mois en 2020.

Quid des remboursements des cours ?

Pour les abonnés qui ont payé des cours, c’est évidemment une conséquence fâcheuse.

Les responsables de la salle propose suite à la fermeture de la salle plusieurs modalités (transfert de cours dans une autre salle quand celle-ci sera ouverte à nouveau).

A noter que le remboursement des cours non dispensés est également possible. Les responsables de la salle implorent toutefois les clients de ne pas choisir cette solution (par “esprit de solidarité”).

Des clients dépités

Côté client, c’est évidemment la déception. Mais le marasme économique actuel fait également naître de l’empathie. “C’est triste pour eux” note un habitué, qui souligne qu’il s’agissait d’une “très belle salle”.

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.