La revue Reliefs s’intéresse cette année aux Sommets

Gravure montagne

Antoine de Ville, un des premiers alpinistes ? Le 26 juin 1492, le roi Charles VIII ordonne à son chambellan de vaincre le mont Aiguille, situé dans le Dauphiné. Un exploit certifié par huissier ! Prudent, celui-ci reste au pied de la montagne cependant.

C’est une des anecdotes que l’on trouve dans l’excellent article d’Yves Ballu, Historien de l’alpinisme et docteur ès sciences, publié dans le nouveau numéro de la revue Reliefs.

Bien sûr, Michel Gabriel Paccard et Jacques Balmat Horace sont présents (Mont-Blanc en 1786), tout comme Bénédict de Saussure.

« Le 8 août 1786, nous avons vu avec nos lunettes d’approche que le respectable Michel Gabriel Paccard, docteur en médecine, dudit Chamonix, est parvenu avec Jacques Balmat, son guide, sur le sommet du mont Blanc, situé audit lieu, vers les 6 heures et 23 minutes du soir. Nous l’y avons vu se promener, et, sur lequel mont, ils sont restés une demi-heure quatre minutes, ayant commencé à descendre sur les six heures 57 minutes. »

Revue relief sommets

De quoi faire naître la passion de l’alpinisme pour tant d’autres, également cités dans ce très documenté article. Car oui, cette année, la très esthétique revue Reliefs pour son huitième numéro (un numéro par an) propose la thématique des Sommets.

Le tour de la question

Le dossier s’ouvre sur une tribune écrite par Bernard Amy, alpiniste, écrivain et chercheur, auquel Reliefs a aussi consacré un entretien. Christophe Gauchon, géographe, revient sur les mutations contemporaines du milieu montagnard. Enfin, Christian Couloumy, écrivain et chef de secteur au Parc national des Écrins durant plus de quarante ans, dresse un portrait des espèces qui peuplent la montagne.

Ces approches scientifiques, historiques, écologiques et économiques sont complétées par des extraits de récits de voyage (Alexandre Dumas, Isabelle Massieu, Élisée Reclus) et des infographies sur l’histoire de l’alpinisme ou sur des espèces en danger.

Reliefs est une maison d’édition dédiée à la nature, à l’aventure et à l’exploration. Elle publie une revue qui se décline en collections annuelles : « Explorer les dernières frontières » en 2016, « Horizon » en 2017, « Altitudes » en 2018.

Le numéro de la revue de cette année revue offre aussi de nombreuses autres rubriques hors dossier : atlas des nuages, portfolios de Thomas Struth (Nature & Politics) et Elger Esser (Vedutas), cartes anciennes du Vésuve, de la cosmologie Jaïn ou du fleuve Colorado, photographies prises depuis une montgolfière par Eduard Spelterini, entretien avec l’« archibiotect » Vincent Callebaut, planches naturalistes dessinées au cours d’une expédition du capitaine Ross en Antarctique, aparté avec le philosophe et spécialiste du land art Gilles A. Tiberghien, article sur le paradoxe écologique des métaux rares, petite histoire de la pomme de terre, ou encore un portrait d’Élisée Reclus.

A noter la présence d’une playlist que vous pouvez écouter sur Spotify pendant votre lecture.

La revue dans le détail

  • 19,3 x 27 cm — 184 PAGES
  • 19,00 € TTC — TVA : 5,5%
  • ISBN : 979-10-96554-64-5
  • Diffusion : Harmonia Mundi
  • En librairie le 08 novembre 2018 (mais ça peut être un excellent cadeau de Noël quand même !)
  • Pour en savoir plus : www.reliefseditions.com

Pour aller plus loin sur ce sujet

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.