Le taping, bonne idée pour les sportifs ?

Selon ses promoteurs, le taping permet d'améliorer les performances.

Les accessoires de sport n’échappent pas aux modes. Il fut un temps où l’écarteur de narine trônait sur les pelouses de football (précisément sur le nez de certains footballeurs).

Et voici que vient le taping. Le taping ? Une bande adhésive élastique, sans médicament, composée d’un support en coton avec un adhésif acrylique hypoallergénique. Et sans latex. La bande a des dimensions de 5cm de large par 5 mètres de longueur. Et elle convient pour 10 à 12 applications. Le prix : 11,90 € chez Compex.

Le fonctionnement ? La tension et la colle du taping entraînent un soulèvement de la peau et une augmentation du volume sous-cutané explique un des fournisseurs. De quoi améliorer la performance des athlètes ?

Le kinésio taping est né au Japon avec Kenzo Kase, un chiropracteur japonais assure l’ostéopathe Marie Messager. Côté couleur des bandes, elle recommande de privilégier la couleur noire “les parties du corps exposées au soleil comme par exemple un mollet chez un athlète car le tape réagit et se fixe mieux grâce à la chaleur et le noir capte mieux le soleil”.

Quelques conseils pour mettre en place une bande de kinésio taping

“Mettre une bande de K-tape au minimum de 2h00 avant de transpirer : Se faire poser une bande 10 min avant le départ d’une course n’est pas idéal et est souvent inutile” assure Marie Messager, qui insiste sur le fait de ne pas se la faire poser sur une plaie.

Selon ses promoteurs, ce produit permet d’étirer la chaîne musculaire par l’application de bande de stabilisation et de décompression. Objectif ? Lutter contre la douleur. Mais aussi améliorer la dynamique des fluides “en créant un réseau de tape croisé pour étendre la zone enflée”. Voire regagner en motricité en agissant sur le plan frontal, sagittal et transversal.

Les bénéfices (toujours selon les admirateurs du produit) ? Le soutien musculaire, la diminution de la congestion lymphatique, la correction des problèmes articulaires et l’amélioration de la proprioception (de quoi intéresser les grimpeurs). Enfin, le soulagement des douleurs musculosquelletiques.

Le taping pour la proprioception ?

Sur le plan de la proprioception, Compex assure que son produit permet de “guider l’articulation et permettre de retrouver un certain équilibre articulaire et corporel en agissant sur les ligaments, tendons et fibres musculaires”.

“Le Compex tape peut-être porté pendant plusieurs jours” assure Compex, qui précise que le produit est respirant et résistant à l’eau.

“Contrairement au strapping qui aura essentiellement comme action la contention pour limiter un mouvement, le bandage neuro musculaire est actif avec une tension zéro” mentionne Philippe Prido, podologue du sport, sur le site de U-Run.

“Il faut être très clair” assure Philippe Prido à propos des bandes de taping. “Si elles agissent sur la douleur elles ne traitent pas la cause et elles seront un traitement provisoire d’appoint, qui ne limitera pas la pratique d’un sportif dans un épisode algique en lui évitant de prendre un produit anti-inflammatoire susceptible de figurer sur la liste des produits interdits”.

Pour aller plus loin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.